Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bus Citéline Thionville-Fensch : le nouveau réseau suscite le scepticisme des usagers

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les usagers de Citéline, le réseau de bus du Thionvillois et du Val de Fensch, vont encore devoir changer leurs habitudes : dès lundi 22 février, un nouveau réseau entre en vigueur. Il est fondé sur celui mis en place en septembre dernier, mais des améliorations ont été ajoutées, promet le Smitu.

L'association USAG' ThiFensch et son bus électrique
L'association USAG' ThiFensch et son bus électrique © Radio France - Marianne Naquet

Un nouveau changement pour les usagers de Citéline, le réseau de bus du Thionvillois et de la Fensch. A  partir de ce lundi 22 février, un nouveau réseau entre en vigueur, aux horaires de vacances. Puis, dès le 8 mars, les horaires normaux s'appliqueront. C'est le troisième réseau qui est instauré dans le secteur puisque le 1er septembre dernier, le comité syndical du Smitu, le syndicat mixte gestionnaire du réseau, a décidé de mettre en place un nouveau tracé.  Sauf que, face à l'ire des usagers portée notamment par l'USAG Thi'Fensch, qui dénonçaient des nouveaux parcours et des horaires inadaptés, le syndicat a fini par rétropédaler et revenir dès les vacances de la Toussaint, à l'ancien réseau.

Le bus électrique "décoré"  par l'association d'usagers
Le bus électrique "décoré" par l'association d'usagers © Radio France - Marianne Naquet

Cette fois-ci, promet le Smitu, des améliorations ont été apportées à ce troisième réseau, qui se fonde sur le modèle de celui qui a été appliqué pendant des années, le fameux premier tracé. Certains usagers, eux, voient déjà rouge : ils ont en mémoire les ratés et les dysfonctionnement du réseau de septembre. L'association d'usagers et d'usagères des transports USAG Thi'Fensch a donc décidé ce samedi d’affréter un bus électrique et de tester un trajet : celui d'Oeutrange-Thionville, avec à son bord des usagers et membres de l'association. 

Le bus électrique affrété par l'association
Le bus électrique affrété par l'association © Radio France - Marianne Naquet

Ce n'est pas aux usagers de trinquer

Et le bilan n'est pas bon : selon Yan Rutili, le président d'USAG Thi'Fensch, "un écolier qui quitte à 15h55 un établissement thionvillois était chez lui à Oeutrange, 40 minutes après avec l'ancien réseau. Avec ce nouveau réseau, il va mettre près d'une heure et quart pour rentrer". Encore faut-il qu'il y ait un bus, ajoute Farida : son fils est au collège à Thionville. "Il sortira de l'école à 15h, il n'aura pas de solutions pour rentrer. Les horaires de bus ne sont pas en adéquation avec les sorties écoles. Que faut-il faire ? Ce n'est pas normal. Ce n'est pas aux usagers de trinquer", estime-elle.

Les usagers découvrent le nouveau trajet Oeutrange-Thionville
Les usagers découvrent le nouveau trajet Oeutrange-Thionville © Radio France - Marianne Naquet

Josette, une retraitée, essaie de comprendre les horaires et le tracé de la ligne, à l'occasion d'un arrêt du bus. "C'est d'un compliqué ces plans, je ne m'y retrouve pas du tout. Pour les usagers, c'est compliqué", lance-t-elle. Déjà en septembre dernier, elle avait de la peine à comprendre le tracé. "Devant un arrêt de bus à Thionville, on était au moins cinq retraités à essayer de comprendre". 

Trop de précipitation de la part du Smitu, estime la FCPE 

Selon Christelle Caron, la présidente de la FCPE en Moselle, "il y a un problème de transparence et de précipitation. Ils se sont précipités sans entendre les usagers, les enfants et les adultes. Je sais qu'on est dans des circonstances de pandémie, mais tout de même on peut organiser des choses à distance." Des partenariats avec les collèges et les lycées, des questionnaires aux familles auraient pu être envoyés, ajoute-t-elle. Elle craint "une vraie pagaille" au retour des vacances. 

L'USAG Thifench estime que le Smitu n'a pas testé ses lignes. Pour l'association, il aurait fallu attendre septembre pour changer le réseau et surtout consulter les usagers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess