Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Transports

Mobilisation chez Ginko : "les conducteurs font grève à la carte"

mercredi 13 avril 2016 à 10:52 Par Clément Lacaton, France Bleu Besançon

Ce mercredi, c'est le 14e jour de grève sur le réseau Ginko à Besançon : sur les 200 conducteurs, une vingtaine débrayent chaque jour, jusqu'à 50 au plus fort de la grève. Mais peu d'usagers comprennent les motifs de cette mobilisation.

© Radio France - Clément Lacaton

Besançon, France

"J'ai attendu une heure le bus, alors que normalement c'est 20 minutes !" Cynthia est loin d'être la seule à pester à l'arrêt de bus. "Moi ça me dérange, j'ai quatre enfants, je n'ai pas le permis, donc je fais tout en bus. Des fois il y a un bus sur deux, et en plus des fois il n'y en a pas à partir de 20 heures..."

Une grève floue pour usagers et direction

Une grève avec un impact très irrégulier sur le trafic : arrêt de circulation après 20 heures, débrayages aléatoires. Il y a de quoi s'y perdre... Les usagers comme la direction naviguent dans le brouillard.

  - Radio France
© Radio France - Clément Lacaton

Au total, plusieurs préavis ont été déposés, trois sont en cours... Au départ, c'était une mobilisation contre la loi Travail (préavis CFDT du 31 mars), puis sur les salaires et conditions de travail. Et dès ce mercredi, la CGT et la CFDT ajoutent une autre revendication : ils réclament une hausse de salaires de 5%, soit 75€ bruts par mois. Un conducteur débute sa carrière avec un salaire de 1.920€ brut (salaire moyen : 2.400€).

Les conducteurs font grève à la carte, donc 59 minutes pour certains, la demi-journée pour d'autres ou des journées entières"

Franck Martel, délégué CGT : "Je comprend totalement que les usagers soient pris en otage, mais je crois que le réseau est quand même moins perturbé, puisqu'on fait des grèves de 59 minutes par jour." Or c'est bien ça le problème pour la direction, comme l'explique Nathalie Guariloff, la DRH de Besançon Mobilités : "Les conducteurs font grève à la carte, donc 59 minutes pour certains, la demi-journée pour d'autres ou des journées entières, et les 59 minutes ne sont pas forcément au même moment de la journée"

Arrêts de travail de 59 minutes

Difficile dans ces conditions d'anticiper son trajet, estime Patrick Noblet, secrétaire général de la FNAUT en Franche-Comté, la Fédération nationale des associations d'usagers des transports : "Compte tenu de la nature de la grève, ce sont souvent des arrêts de travail de 59 minutes, imprévisibles. Les prévisions sont difficiles à faire et ça perturbe complètement le réseau et la fiabilité pour les usagers."

La grève risque de "durer un moment", promettent les syndicats. Surtout que les conditions de travail sont elles aussi sur le tableau de bord. La CGT réclame une vingtaine d'embauches.

Grève chez Ginko / Reportage de Clément Lacaton