Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La piste de l'aéroport de Nantes Atlantique sera allongée de 400 mètres

Le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a annoncé ce lundi devant plusieurs élus réunis en préfecture à Nantes le scénario retenu par l'État pour le réaménagement de l'aéroport de Nantes Atlantique.

Aéroport de Nantes-Atlantique, à Bouguenais (Loire-Atlantique) (photo d'archives).
Aéroport de Nantes-Atlantique, à Bouguenais (Loire-Atlantique) (photo d'archives). © Radio France - Pascal Roche

Nantes, France

Quatre mois et trois semaines après le lancement de la concertation sur le réaménagement de l'aéroport de Nantes Atlantique, le scénario retenu pour le réaménagement du site a été annoncé en préfecture à Nantes ce lundi après-midi par le secrétaire d'État chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari. 

L'actuelle piste sera allongée de 400 mètres vers le sud, c'est à dire vers le lac de Grand-Lieu. Ce scénario va permettre aux avions de décaler le point d'impact de leur atterrissage et donc de survoler Nantes à une altitude un peu plus élevée qu'aujourd'hui. Pour les habitants de la ville, l'impact au niveau du bruit sera quasiment le même à deux ou trois décibels. Les habitants de Saint-Aignan-de-Grand-Lieu ne connaîtront pas d'amélioration en terme de nuisances sonores déplore leur maire Jean-Claude Lemasson.

Un couvre-feu avant la fin 2021

L'aéroport de Nantes-Atlantique n'accueillera pas de plus gros avions que ceux qu'il accueille aujourd'hui, pas de gros porteurs donc dans les années à venir. Le gouvernement a également décidé d'instaurer un "couvre-feu" pour interdire les mouvements d'avion entre minuit et 6 heures du matin, il pourrait entrer en vigueur avant la fin 2021, c'était une demande forte de la population au cours de la concertation. 

Pour que les particuliers obtiennent des aides afin d'insonoriser leur logement, un fonds de compensation sera mis en place par le concessionnaire, il sera doté de 15 millions d'euros abondés d'un million par l'Etat, "c'est insuffisant" a estimé le maire de Nantes, Johanna Rolland. Quant aux propriétaires les plus exposés au bruit, ils pourront faire valoir leur de droit de délaissement pendant 5 ans, c'est l'Etat qui rachètera leur bien.

Pas de nouvelle aérogare

La modernisation et l'agrandissement de l'actuelle aérogare ont été préférés à la construction d'un nouveau bâtiment, l'option d'un terminal low-cost a été écartée.  Tous ces chantiers (piste et aérogare) devront être terminés en 2025 et seront à la change du futur concessionnaire (un appel d'offres doit d'ailleurs être lancé prochainement) pour un coût estimé à environ 500 millions. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu