Transports

Ça passe pour les futurs trains normands : commande le 24 novembre

Par La rédaction, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) et France Bleu jeudi 10 novembre 2016 à 18:29

Les nouveaux trains normands doivent remplacer les vieilles rames en service depuis 40 ans
Les nouveaux trains normands doivent remplacer les vieilles rames en service depuis 40 ans © Radio France - Julien Pasqualini

Les 40 nouveaux trains Bombardier pourront circuler sur les lignes Paris-Rouen-Le Havre et Paris-Caen-Cherbourg. Face à la polémique née en début de semaine sur la largeur de ces rames commandées pour 2020, une étude de la SNCF lève le doute. La commande sera officialisée le 24 novembre.

Il y aura bien de nouveaux trains sur les lignes normandes en 2020. Alors qu'on évoquait lundi un problème avec les rames que la région Normandie doit acheter pour les mettre en service sur les lignes Paris-Caen-Cherbourg et Paris-Rouen-Le Havre, finalement, tout semble rentrer dans l'ordre. Les études menées par SNCF Réseau ont permis de lever le doute.

Ça passe (juste)

Des études menées en un temps record au niveau de la gare St Lazare à Paris, le gros point noir des lignes normandes : 6,5 kilomètres de voies ont été topographiés de jour comme de nuit et, sur les endroits identifiés à risque, c'est-à-dire où l'écart des voies apparaissait insuffisant, la SNCF a simulé plusieurs millions de croisements de véhicules. Résultat : ça passe ! Un soulagement pour Hervé Morin, le Président de Région, qui va pouvoir regarder plus loin : un aménagement de la Gare Saint-Lazare

Interview Hervé MORIN

Dans sa conclusion, SNCF réseau affirme que l'accueil des nouveaux trains OMNEO pourra se faire sans investissement ni conséquence sur l'exploitation et la capacité de la gare. Tout en précisant que du fait des marges extrêmement faibles sur le gabarit, il faudra régulièrement vérifier que des travaux ou des circulations ne modifient pas la position de la voie. Mais ces dernières feront l'objet d'une surveillance renforcée comme nous l'explique ci-dessous Yannick Duboss, directeur de projet

Interview Yannick DUBOS - SNCF

Aujourd'hui, les feux sont donc au vert : la région va pouvoir officialiser sa commande de 40 rames Bombardier. Il s'agit de trains à deux niveaux, capables de transporter 900 passagers et de rouler à 200 km/h.

Un contrat de 720 millions d'euros

Le contrat de 720 millions d'euros sera signé le 24 novembre à Sotteville-lès-Rouen en Seine-Maritime entre Guillaume Pépy, le président de la SNCF, Hervé Morin, président de la région Normandie et le groupe Bombardier. Deux ateliers de maintenance sont également annoncés à Caen et Sotteville : un investissement de 120 millions d'euros.

Lire aussi : QUIZ+PHOTOS | Intercités : France Bleu avec les voyageurs du train Rouen-Paris