Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Canicule : le préfet de Gironde réduit la vitesse de 20 km/h en raison de la pollution

dimanche 5 août 2018 à 19:52 Par Edouard Marguier, France Bleu Gironde

Le préfet de Gironde a pris ce dimanche un arrêté qui impose la réduction de la vitesse sur les principaux axes girondins pour lutter contre la pollution à l'ozone, en hausse pendant la canicule.

Les panneaux indiqueront cette réduction de vitesse sur les axes concernés en Gironde.
Les panneaux indiqueront cette réduction de vitesse sur les axes concernés en Gironde. © Maxppp - Stéphane Mortagne

Gironde, France

Le pic de pollution à l'ozone persiste en Gironde. Après avoir activé la procédure d'information et de recommandations samedi, le préfet a activé dimanche le degré supérieur : la réduction de la vitesse sur certaines routes du département. Il s'agit de la rocade bordelaise, de la RN89 et des autoroutes A62, A63 et A10. La vitesse maximale est abaissée de 20 km/h. Vous roulerez donc à 110 km/h au lieu de 130 km/h, 90 km/h au lieu de 110 km/h, 60 km/h au lieu de 80 km/h et 50 km/h plutôt que 70 km/h. 

Contrôles routiers

Ce sera de toute façon précisé sur les panneaux à message variable. Attention, "les forces de l’ordre effectueront des contrôles de vitesse pour veiller à la bonne application de cette mesure", précise le communiqué de la préfecture. 

Cet arrêté exige également le report de certaines opérations émettrices de particules dans l'atmosphère, comme des travaux de maintenance ou le dégazage d'une installation. Le soleil et la chaleur transforment certains polluants de l'air en ozone. Ce gaz est irritant et peut causer des problèmes respiratoires pour les personnes fragiles et vulnérables.

D'ailleurs pour ces personnes, depuis samedi, il est recommandé de limiter les déplacements et la pratique d'activités physiques et sportives aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur.