Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Carole Delga en colère contre la SNCF à cause des retards des trains régionaux

La présidente de la région Occitanie a jugé "inadmissible" ce mercredi l'augmentation des retards en 2018, sur les TER de la région. L'an dernier, 14% de trains étaient en retard en moyenne. Soit 46 par jour. Carole Delga estime que la SNCF ne respecte pas la convention signée avec la région.

Carole Delga lors d'une conférence de presse, en 2018
Carole Delga lors d'une conférence de presse, en 2018 © Maxppp - MAX BERULLIER

Occitanie, France

Carole Delga tape du poing sur la table. La présidente de la région Occitanie en veut à la SNCF, qui ne respecte pas son cahier des charges. L'an dernier, les retards ont augmenté sur les TER dans la région : 14% en 2018, contre 12% en 2017.

La convention signée avec la SNCF impose pourtant un taux de ponctualité de 89%, soit 11% de retard. 

Si on compte en nombre de trains, les chiffres sont faramineux : en 2018, 16.790 trains sont arrivés en retard dans la région, soit 46 en moyenne par jour. Quant aux TER carrément supprimés, hors grève, le chiffre est de 16 par jour, soit 5.840 sur l'ensemble de l'année.

Lignes les plus touchées : Toulouse - Foix - Latour-de-Carol, avec des pics à 30% de retard en octobre dernier. Mais aussi le littoral méditerranéen, de Narbonne à Nîmes en passant par Montpellier. Là aussi, les retards peuvent monter jusqu'à 30%, selon les mois.

"Je veux un service SNCF de qualité" 

Avec tant de retards, et des millions d'euros investis par la région dans des nouveaux rails et train, Carole Delga n'en a pas pour son argent, et elle met en garde le PDG de la SNCF : "Il n'est pas acceptable que le nombre de trains en retard soit de 40 par jour. Donc là, j'indique à Guillaume Pépy, au gouvernement, que je veux un service de la SNCF de qualité. La région paie près de 300 millions d'euros chaque année, et ça c'est de l'argent public, celui des contribuables. Donc en contrepartie de cet engagement financier, la SNCF doit respecter la convention. La RATP, c'est une entreprise publique. Pour les Parisiens, elle produit un service de qualité. En province, nous devons avoir le même niveau de qualité".

Malgré ces retards en hausse, les usagers d'Occitanie semblent de plus en plus préférer le train pour se déplacer. La fréquentation des TER a augmenté de 2% en 2018.