Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

CARTE - La vitesse abaissée à 70 km/h sur le périphérique lillois dès samedi

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

A partir du samedi 2 février, la vitesse sur le périphérique lillois sera abaissée à 70 km/h. Martine Aubry l'avait annoncé fin décembre dans le but de lutter contre la pollution de l'air.

La vitesse est abaissée sur une partie de l'A25 et de la RN356
La vitesse est abaissée sur une partie de l'A25 et de la RN356 © Maxppp - BAZIZ CHIBANE / VDN

Lille, France

La vitesse sur le périphérique lillois passera de 90 km/h à 70 km/h à compter du samedi 2 février, dès 5 heures. La maire PS de Lille, Martine Aubry, l'avait annoncé fin décembre, expliquant vouloir lutter contre la pollution de l'air.

Quelles sections sont concernées ?

La mesure concerne une partie de l'A25 - un peu avant l'échangeur du port fluvial - et une partie de la RN356 en remontant vers Lille-Fives, direction Mons-en-Baroeul. En tout, il s'agit d'une section de 7 kilomètres. L'abaissement de la vitesse s'applique à tous les véhicules.

L'objectif est non seulement de lutter contre la pollution de l'air, mais aussi de diminuer les nuisances sonores, la congestion et le nombre d'accidents. « Nous allons faire preuve de pédagogie dans les premiers jours. Ensuite, nous serons résolument répressifs », a expliqué le préfet Michel Lalande lors d'une conférence de presse mardi.

La partie sud, en rouge, est concernée par la mesure - Aucun(e)
La partie sud, en rouge, est concernée par la mesure - DIR Nord service communication

De premiers résultats en septembre prochain

Il s'agit d'une expérimentation menée par la préfecture du Nord. Les premiers résultats seront communiqués en septembre 2019 lors des Assises de la mobilité. Au bout de 18 à 20 mois, des données plus complètes permettront de réaliser un véritable point d'étape.

Les effets sur la pollution de l'air seront mesurés par ATMO, le bruit par le CEREMA, et les effets sur la congestion et les accidents par la Direction interdépartementale des routes (DIR).

Cette mesure coûte 60.000 euros, étude d'évaluation comprise.