Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Castres : la ministre des Transports confirme l'aéroport et l'autoroute

lundi 4 mars 2019 à 23:19 Par Sandrine Morin, France Bleu Occitanie

Élisabeth Borne en déplacement dans le Tarn est venue avec deux annonces pour les infrastructures du département : aéroport et autoroute. Des annonces que la ministre a tenue à commenter sur le terrain et notamment face aux gilets jaunes.

La ministre des transports en déplacement à Castres.
La ministre des transports en déplacement à Castres. © Radio France - SM

Castres, France

La ministre des Transports, Élisabeth Borne "sur le terrain" à Castres, dans le Tarn ce lundi. Un déplacement où elle est allée "au contact" avant le début du vote de la loi sur la mobilité cette semaine au Sénat. 

D’abord, devant près de 70 élus locaux et régionaux, la ministre a réaffirmé que le projet d’autoroute entre Castres et Toulouse (dossier ouvert en 1994) était une priorité nationale. Une déclaration d’utilité publique a été signée en juillet 2018 en faveur du projet de l’A69. Les travaux, eux devraient démarrer avant la fin du quinquennat "en 2022" a dit la ministre. 

Élisabeth Borne a aussi confirmé que l’État s’engage à hauteur de quatre millions d’euros pour maintenir l’Aéroport de Castres (46 000 passagers à l’année). 

manifestation devant la préfecture de Castres.  - Radio France
manifestation devant la préfecture de Castres. © Radio France - SM

La ministre a ensuite rencontré les Tarnais. D'abord une cinquantaine de de gilets-jaunes devant la préfecture. Mais elle s'est aussi invité à une réunion du grand débat à Lagarrigue. Et dans les deux cas, face aux opposants à l'autoroute, elle a expliqué sa décision. " C’est une priorité nationale parce qu’on a besoin d’infrastructures de ce type pour soutenir le développement des villes et pas seulement de nos métropoles. C’est l’exemple d’un développement équilibré en France. Castres-Mazamet peut être compétitif. Ce n’est pas réservé aux métropoles."

L'aéroport et l'autoroute. Deux décisions qui évidemment font très plaisir au monde économique et notamment à l'entreprise Pierre Fabre. Pour Pierre-Yves Révol, président du groupe Pierre Fabre c'est un combat de longues dates enfin gagné.