Transports

Ce contrôleur SNCF tweete à bord des TGV entre Paris et la Bretagne

Par Justine Sauvage, France Bleu Armorique jeudi 19 janvier 2017 à 15:33

Capture d'écran du compte Twitter de Stéphane contrôleur à bord des trains Paris / Bretagne
Capture d'écran du compte Twitter de Stéphane contrôleur à bord des trains Paris / Bretagne

Stéphane est contrôleur à bord des TGV entre Paris et la Bretagne. Un métier qu'il exerce depuis 1999 avec toujours autant de passion. Il a même commencé il y a deux ans à utiliser Twitter pour informer encore plus les passagers.

Guillaume Pepy, le patron de la SNCF, est en Bretagne jeudi et vendredi pour parler emploi. L'occasion de découvrir le métier de contrôleur. Une profession qu'exerce Stéphane à bord des TGV entre Paris et la Bretagne depuis 2006. Il est entré à la SNCF en 1999, "par hasard" en répondant à une petite annonce. A l'époque, il ne savait pas pour quel emploi il postulait, mais il se fait remarquer pendant l'entretien. "J'ai dit que j'étais destiné à travailler à la SNCF car je devais être l'un des premiers à avoir demander un TGV pour Noël. Cela a plu au recruteur" se souvient Stéphane.

Des trains de banlieue, au TGV en passant par les TER

Le portrait de Stéphane contrôleur SNCF depuis 18 ans

18 ans plus tard, Stéphane est toujours contrôleur à la SNCF. Après avoir travaillé dans des trains de banlieue, puis des TER, il est aujourd'hui à bord des TGV, essentiellement entre Paris et la Bretagne. "C'est beaucoup plus passionnant qu'avant. Je peux y exercer toutes mes missions, d'informations, de service et de contrôle bien sur!" confie Stéphane. Les qualités pour être contrôleur? Aimer voyager, être indépendant, "mais surtout il faut aimer les gens".

"Pour être un bon contrôleur, il faut surtout aimer les gens" Stéphane à la SNCF depuis 18 ans

Un compte Twitter pour informer à bord des trains

Pourquoi le compte @PM733? La réponse ici!

Depuis 2 ans, Stéphane possède un compte Twitter, @PM733, dont il se sert à bord des trains pour informer encore mieux les voyageurs. "Ma hiérarchie est au courant et d'accord tant que je tweete en mon nom et pas en celui de la SNCF". Quand il est chef de bord, il prévient par haut-parleur les passagers du TGV qu'ils peuvent avoir des informations sur leur train via le réseau social. Stéphane y indique aussi la régularité de ses trains, les raisons des retards. Mais il peut aussi être interpeller par Twitter par les voyageurs et c'est lui qui se déplace alors pour les aider. "Je me souviens avoir aider un passage à ne pas rater son avion. Il avait dû changer de train à cause d'un incident et le mien ne l'emmenait plus à Roissy mais à Montparnasse. Il est venu me voir car il allait rater son avion. J'ai donc contacter Air France via Twitter et on a réussi à lui faire prendre son vol".

Grâce à Twitter, Stéphane a permis à un de ses passagers de ne pas rater son avion

"Les voyageurs bretons sont les préférés des contrôleurs de Montparnasse"

Depuis 2006, Stéphane multiplie les allers-retours entre Paris et la Bretagne. Des voyages plaisants car "les Bretons sont de grands voyageurs. Ils ne vont pas s'inquiéter ou s'énerver au moindre retard" explique le contrôleur. "Les Bretons aiment aussi le contact, les gens se parlent, se rencontrent à bord des TGV. On ne voit pas cela partout". Stéphane finit par dire que les "voyageurs bretons sont les préférés des contrôleurs de Montparnasse".

Stéphane affirme que les voyageurs bretons sont les préférés des contrôleurs de Montparnasse

La SNCF organise ce vendredi un "Forum des métiers" Halle Martenot à Rennes entre 10h et 18h30.