Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Cette fois c'est vraiment la fin pour l'aérodrome de Vitry-Brebières

vendredi 9 mars 2018 à 19:21 Par Antoine Sabbagh, France Bleu Nord

Une page de l'histoire aéronautique se tourne entre Douai et Arras. L'aérodrome de Vitry-Brebières va fermer. Son activité diminuait inexorablement : ses 56 hectares laisseront la place à une base ULM et à...un parc d'attractions !

La plupart des hangars sont en mauvais état extérieur
La plupart des hangars sont en mauvais état extérieur © Radio France - Antoine Sabbagh

Vitry-en-Artois, France

"C'est sûr, je ne volerai plus jamais sur un avion à l'aérodrome de Vitry-en-Artois", René Caudrelier, le président de l'aéro-club du Douaisis est forcément un peu triste après l'annonce faite fin février de la fermeture de l'aérodrome. Décision prise par la communauté de communes Osartis-Marquion qui gère la plateforme. Cette fermeture n'est pas vraiment une surprise pour le passionné d'aviation "On savait que ça allait fermer, on n'a pas vraiment eu le choix, car le maire de Brebières veut implanter des éoliennes et forcément c'est incompatible avec le décollage des avions".

Le premier aérodrome libéré en 1944

Occupé par les allemands pendant la 2e guerre mondiale, premier terrain libéré par les forces françaises en 1944, l'aérodrome a vu son activité péricliter ces dernières années. De 4 pistes on est passés à 1. Même chose pour le nombre d'aéro-clubs. Et il n'y avait plus qu'un seul avion à demeure. Mais cette fermeture de l'aérodrome ne signifie pas la fin de toute activité aéronautique "En négociant et en discutant de façon constructive avec Osartis, nous avons réussi à obtenir à la place de l'aérodrome la construction d'une base pour ULM et la construction d'une nouvelle piste qui sera plus courte. Donc il n'y aura plus d'avions, mais il restera des ULM"'

A sa place, un parc d'attractions ?

Intérêt de cette base ? Elle n'occupera que 4 ou 5 hectares contre 56 pour l'actuel aérodrome. Et ces terrains récupérés pourront accueillir de nouvelles activités : éoliennes sur le territoire de Brebières, parc d'activités et surtout un projet de parc d'attractions. Pierre Georget, le maire de Vitry-en-Artois et Président de la Communauté de communes en parle avec des étoiles dans les yeux "Le projet est porté par des nordistes, ils veulent faire un parc sur le modèle de Dennlys Parc en Belgique. Avec de grands manèges et des attractions pour toute la famille. Ce parc pourrait accueillir 250 000 visiteurs par an et créer 60 emplois."

S'il se confirme, le projet verrait le jour en 2022. Et ce ne serait plus en avion mais en manège qu'on prendrait de la hauteur à Vitry-en-Artois.