Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Châlette-sur-Loing : le transport scolaire ne sera pas assuré lundi matin

samedi 4 novembre 2017 à 10:55 Par Eric Normand, France Bleu Orléans

Suite aux caillassages répétés des bus dans le quartier du Gué aux Biches de Châlette-sur-Loing, le transport scolaire ne sera pas assuré lundi matin sur la ligne 2 aux stations Base de Loisirs, Gué aux Biches et Delaune.

Photo d'illustration d'un bus caillassé à Carcassonne.
Photo d'illustration d'un bus caillassé à Carcassonne. © Maxppp - Claude Boyer

Châlette-sur-Loing, France

En moins d'une semaine, sept bus du réseau de transport urbain Amelys ont été la cible de jets de pierres à Châlette-sur-Loing. Il y a eu 3 caillassages en une semaine, le dernier date de vendredi dans la journée. La situation est toujours tendue. Plusieurs chauffeurs assurent que "les auteurs des jets de pierre sont de jeunes adolescents."

Le quartier n'est donc plus desservi, il n'y a plus de bus sur la ligne 2 aux stations Base de Loisirs, Gué aux Biches et Delaune jusqu'à lundi matin. Du coup, la société Keolis ne transportera pas les élèves jusqu'au collège Picasso lundi matin.

Le transport sera assuré lundi soir sous escorte policière

Il n' y aura donc pas de transport scolaire lundi matin à 3 arrêts de la ligne 2 : Base de Loisirs, Gué aux Biches et Delaune. En revanche, il y aura bien des bus scolaires lundi soir. Mais le transport se fera, ça semble incroyable, "sous escorte policière," selon Thibaud Deletraz, le directeur de Keolis sur Montargis.

Pour l'instant, les conducteurs ne font pas valoir leur droit de retrait d'après le directeur de Keolis. "Ils ont conscience que le problème est pris au sérieux," explique-t-il, "la ligne est déviée pour éviter le quartier qui pose problème."

Si lundi soir, à la reprise des circulations, on devait de nouveau essuyer des jets de projectiles, on envisagera une suspension, qui s'inscrirait dans la durée, de la desserte de ces arrêts. Et je pense que les représentants du personnel reviendraient me voir avec des questions plus précises sur la garantie de leur sécurité au travail." Thibaud Deletraz, directeur de Keolis sur Montargis

Si tout se passe bien à la sortie du collège Picasso lundi soir, le trafic des bus reprendra dans le quartier du Gué aux Biches. En attendant, la police nationale va accentuer ses rondes dans le secteur. Des enquêtes sont également en cours pour identifier les auteurs de ces caillassages.