Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Radars embarqués : quand la gendarmerie de Charente-Maritime "dévoile un secret"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle

Image du véhicule et de son matériel, axes concernés : la gendarmerie de Charente-Maritime a décidé de communiquer sur ses radars embarqués, à bord de véhicules qui sillonnent les routes du département. Une façon de faire de la prévention, alors que les grands excès de vitesse se multiplient.

Les gendarmes disposent de quatre véhicules, du type de celui-ci (une Peugeot 308 noire), pour effectuer des contrôles de vitesse en circulation sur la Charente-Maritime. Les militaires seront prochainement remplacés par des agents privés.
Les gendarmes disposent de quatre véhicules, du type de celui-ci (une Peugeot 308 noire), pour effectuer des contrôles de vitesse en circulation sur la Charente-Maritime. Les militaires seront prochainement remplacés par des agents privés. - Copie d'écran Facebook

Photo d'une Peugeot 308 noire, présentation du matériel présent à bord, précisions sur les axes surveillés : à la demande de la préfecture, la gendarmerie de la Charente-Maritime a décidé de jouer la transparence ce vendredi sur ses "ETM" (équipements de terrain mobile) : des radars embarqués à bord de véhicule. Installé dans l'habitacle, derrière le pare-brise côté passager, un radar est capable de mesurer la vitesse de tout véhicule entrant dans son rayon d'action, "une vraie machine de guerre contre l'insécurité routière" s'enorgueillissent les gendarmes. Le dispositif est complété par un flash installé sous la plaque d'immatriculation.

Pourquoi "dévoiler l'un des secrets les mieux gardés de la gendarmerie" ? "Pour que vous ne vous fassiez pas verbaliser !" promettent les gendarmes sur Facebook. "Nous n'avons aucun intérêt à verbaliser", complète Sébastien Letellier, administrateur des comptes de la gendarmerie en Charente-Maritime, et numéro 3 du groupement départemental. "Ce que nous voulons c'est que les gens restent en vie."

Ces véhicules roulent aux vitesses autorisées. Les doubler vous place donc en excès de vitesse. La marge appliquée (10%) est la même que pour les radars fixes (dont un a été visiblement attaqué récemment sur la RD137). La gendarmerie va jusqu'à dévoiler les axes surveillés ce vendredi :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Explosion des grands excès de vitesse

Avec 2.550 morts en 2020 sur les routes de France, la mortalité a atteint son plus bas historique (du jamais vu depuis 1924 !). Conséquence notamment des confinements, qui ont vu le trafic routier chuter. En revanche, les grands excès de vitesse, supérieurs à 50 km/h, sont en forte augmentation (+21%). D'où cette focalisation sur la vitesse.

"C'est une démarche préventive, décrypte le chef d'escadron Sébastien Letellier. Il faut que les gens comprennent que leurs applications d'aide à la circulation ne suffisent pas pour déjouer les radars routiers." La gendarmerie dispose de quatre ETM en Charente-Maritime (les policiers en ont également deux).

Des gendarmes au volant, en attendant des privés

Selon un décompte de la préfecture, 39 101 excès de vitesse ont été relevés en 2020 en Charente-Maritime, grâce à ces équipements, en grande majorité des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h.

Côté gendarmerie, pour l'instant ce sont des militaires à bord : un conducteur, et un opérateur qui adapte la sensibilité du radar en fonction de l'axe emprunté, alors que plusieurs axes repassent à 90 ce vendredi dans le département.

Dans le courant de l'année, des agents privés devraient prendre la relève, dans le cadre d'un appel d'offres régional, qui a confié le marché à la société GSR.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess