Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Châteauroux : la police organise des opérations de contrôle préventifs contre les deux-roues trop bruyants

-
Par , France Bleu Berry

La police municipale et nationale de Châteauroux se mobilise contre les nuisances sonores provoquées par les motos et les scooters. Des opérations de contrôle sont organisées cet été pour sensibiliser les contrevenants et les inciter à se mettre en règle.

Le contrôle du bruit d'un scooter à Châteauroux.
Le contrôle du bruit d'un scooter à Châteauroux. © Radio France - Emeline Ferry

"Halte aux pétaroux". C'est l'opération lancée par la police nationale et la police municipale à Châteauroux pour lutter contre les nuisances sonores provoquées par les deux-roues trop bruyants. Pendant tout l'été, les policiers organisent des opérations de prévention et de sensibilisation. Objectif : contrôler les dispositifs d'échappement d'engins motorisés, car de nombreux riverains se plaignent du bruit.

Et si les motards sont en infraction lors de ces opérations de contrôle, pas de contravention, mais une incitation à se mettre en règle. "C'est une opération de prévention qui vise à contrôler les échappements des motocyclistes et des cyclomotoristes, une opération dans un but préventif. L'idée, ce n'est pas de sanctionner, c'est de prévenir, de rappeler à chacun ses obligations, parce que quand vous circulez avec un échappement qui n'est pas conforme, imaginez le bruit que cela fait pour nos concitoyens", explique Franck Boyer, directeur de la police municipale de Châteauroux. "Une moto qui circule de part en part à Châteauroux, ça fait des dizaines de victimes auditives"

Objectif pédagogie et sensibilisation

"Le but, c'est de leur dire qu'à un moment donné, s'ils ne se mettent pas en conformité, ils vont risquer 135 euros d'amende et l'immobilisation de leur véhicule. C'est un but presque pédagogique", poursuit-il. "C'est pas pour ennuyer le monde, c'est simplement pour que tout le monde puisse vivre tranquillement : eux en utilisant leur moto ou leur mobylette, et les riverains en pouvant vivre tranquillement chez eux sans être dérangés de manière assez incessante par les bruits", ajoute Bruce Tayon, maire-adjoint chargé de la sécurité à Châteauroux Métropole.

Une opération de ce type était organisée jeudi 25 juin, près du skate park de la Margotière à Châteauroux. Près du rond-point, Yann, le responsable de l'équipe moto de la police municipale, vérifie les papiers d'un scooter arrêté. "Le constructeur estime qu'à 3.750 tours/minute, le véhicule doit faire 80 décibels. S'il dépasse au-dessus de cinq décibels, il est verbalisable et il peut être immobilisé", explique-t-il, en demandant au conducteur de faire tourner le moteur. Grâce à deux machines, un sonomètre qui mesure le bruit à la sortie de l'échappement et un tachymètre qui mesure le régime moteur, il peut voir si le véhicule est trop bruyant. 

Risquer 135 euros d'amende et l'immobilisation de la moto

Même si c'est le cas du scooter d'Enzo, le jeune homme de 16 ans repart donc sans contravention, mais avec une mise en garde. "Ils ont été sympas, ils ne m'ont pas mis d'amende, parce que c'est une journée de prévention, mais bon j'ai eu de la chance. La prochaine fois, tout sera bon", promet-t-il. 

Objectif pédagogie pour les policiers. Yann, le responsable de l'équipe moto de la police municipale, propose même aux contrevenants de venir faire contrôler gratuitement leur deux-roues s'ils ne savent s'ils est en règle ou pas. "Il faut nous appeler, prendre rendez-vous, et puis vous venez avec votre véhicule et on vérifie ce qui va et ce qui ne va pas. Si les gens viennent vers nous, on va utiliser la prévention, on va les informer, on va les sensibiliser. Par contre, d'habitude lors des contrôles, là on va davantage utiliser la répression", explique le policier. Deux autres opérations de ce type seront organisées le 29 juillet et le 19 août à Châteauroux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu