Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Chenonceaux : les deux passages à niveau devant le château sont-ils sécurisés ?

-
Par , France Bleu Touraine

Près d'un million de touristes visitent le château de Chenonceau. Autant de personnes qui traversent obligatoirement les deux voies ferrées situées devant le site. Trois ans après la mort d'un touriste américain fauché par un train, la SNCF revient pour faire de la prévention.

Les deux passages à niveau devant le château de Chenonceau fonctionnent bien, d'après la SNCF.
Les deux passages à niveau devant le château de Chenonceau fonctionnent bien, d'après la SNCF. © Radio France - Yvan Plantey

Chenonceaux, France

L'Indre-et-Loire compte près de 300 passages à niveau, et le dernier accident en date remonte au 30 décembre 2017, à Chambourg-sur-Indre. Pourtant cela fait cinq ans qu'il n'y a pas eu de travaux de sécurisation. En France, 16 personnes ont perdu la vie aux abords d'un passage à niveau en 2018 contre 42 en 2017.

Je regarde toujours à droite et à gauche avant de traverser, même si les barrières sont levées. - Rosiane, une habitante tourangelle

Pourtant aux abords du château de Chenonceau, plusieurs agents ont posé leur stand de prévention. Ce site est très prisé des touristes : 900 000 visiteurs du monde entier s'y rendent chaque année. Mais pour pénétrer dans le parc du château, il faut forcément franchir deux passages à niveau où une cinquantaine de trains passent chaque jour.

L'accident de 2016 en toile de fond

Dans les têtes, l'accident mortel de 2016 subsiste. Pour rappel, un touriste américain s'était engagé à pied sur la voie ferrée. Il était mort sur le coup, fauché par un train de marchandises. Cet accident semble avoir rendu les Tourangeaux beaucoup plus attentifs. C'est le cas de  Rosiane, en viste au château : " Je regarde toujours à droite et à gauche avant de traverser, même si les barrières sont levées. C'est devenu un réflexe, je n'ai pas trop confiance ".

Ici, les gens viennent à pied, à vélo, en voiture mais aussi en autobus. -Jean-Christophe Fourré, responsable territorial SNCF

Présents pour une opération de sensibilisation, les agents de la SNCF interpellent les piétons et les cyclistes. Elle l'assure : ces deux passages à niveau sont conformes et fonctionnent bien. En réalité, ce qui les rend dangereux, c'est ce nombre important de touristes obligés de les franchir d'après Jean-Christophe Fourré, responsable territorial SNCF. " Avec cette prévention, on peut toucher tous types de personnes car, ici, les gens viennent à pied, à vélo, en voiture mais aussi en autobus. "

Le problème est donc le même sur ceux de Neuillé-Pont-Pierre et Monnaie, mais sur l'ensemble des passages à niveau du département, plus aucun n'est considéré dangereux ou "préoccupant".