Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports
Dossier : LGV Paris-Bordeaux

Le train inaugural Paris-Toulouse arrive avec quatre heures et demi de retard

-
Par , France Bleu Gironde, France Bleu Occitanie, France Bleu

L'inauguration de la ligne LGV Paris-Bordeaux, qui met la capitale à un peu plus de 4h de Toulouse, a été marquée par un énorme couac : ce dimanche, le premier TGV Océane au départ de Paris vers Toulouse a subi un retard de 4h30 soit un trajet de plus de... 8h30.

Les passagers sont arrivés à Toulouse Matabiau à peu après 17h30
Les passagers sont arrivés à Toulouse Matabiau à peu après 17h30 © Radio France - Nolwenn Quioc

Pommevic, France

Mettre une heure de moins pour aller de Paris à Bordeaux, et donc à Toulouse, c'est le but de la LGV Océane. Les voyageurs qui ont emprunté le premier train de cette nouvelle ligne au départ de Paris ce dimanche matin, espéraient sans doute pouvoir déjeuner dans la ville rose à un horaire correct. Ils en seront pour leur frais : leur train accuse 4h30 de retard, soit un trajet de 8h49 selon la SNCF, pour rejoindre la capitale à Toulouse.

Un problème sur un Intercités qui paralyse le trafic dans le sens Bordeaux-Toulouse

Il ne s'agit pas d'un problème sur la LGV, mais d'un autre train, un Intercités reliant Bordeaux à Nice, qui est tombé en panne à hauteur de Pommevic (82) peu après d'Agen. L'ensemble du trafic a donc été stoppé dans le sens Bordeaux-Toulouse le temps d'effectuer les réparations. Le TGV Paris-Toulouse de 8h59 a été retenu en gare de Bordeaux, d'autres TGV et Intercités ont été également arrêtés en amont d'Agen.

Une panne de bras articulé

Le problème concerne le pantographe du train, c'est à dire le bras articulé situé sur le toit qui capte le courant et le transmet à la locomotive. Il a donc également fallu vérifier toutes les caténaires entre Bordeaux et Pommevic. Le trajet a pu reprendre progressivement à partir de 16h30.

Choix de la station

France Bleu