Transports

Pollution : la circulation différenciée très contrôlée ce lundi à Paris

Par Sylvie Charbonnier et Faustine Calmel, France Bleu Paris et France Bleu samedi 21 janvier 2017 à 17:11 Mis à jour le lundi 23 janvier 2017 à 11:30

Contrôle des vignettes Crit-air par la police à Paris
Contrôle des vignettes Crit-air par la police à Paris © Maxppp - Vincent Isore

C'est une mesure inédite : la préfecture de police met en place ce lundi la circulation différenciée, à Paris et dans 69 communes de petite couronne. C'est la conséquence d'un nouveau pic de pollution qui pourrait durer plusieurs jours.

C'était une demande de la mairie de Paris, la préfecture de police vient donc de donner son feu vert : pour la première fois, à Paris et en proche banlieue, la circulation différenciée est mise en place ce lundi.

Les véhicules classés en catégorie 5, sur l'échelle des pastilles Crit'Air, désormais obligatoires, ne peuvent pas rouler, dans un périmètre délimité par l' A86. La mairie de Paris avait demandé que les véhicules de catégorie 4 soient également concernés, mais ce n'est pas le cas.

Une circulation différenciée globalement respectée

Pour vérifier que la mesure est bien respectée, plusieurs points de contrôle ont été installés depuis l'A86 jusqu'au centre de Paris. "Une centaine de contraventions ont été dressées à 8 heures", assure Françoise Hardy, sous-directrice à la circulation de la préfecture de police de Paris. Cela concerne les véhicules immatriculés avant 1997, ou les diesel d'avant 2001 (vignette grise).

Les automobilistes qui ont commandé leur vignette mais ne l'ont pas encore reçue doivent fournir leur facture, sur papier ou smartphone. Ceux qui ne l'ont pas encore commandé ont droit à un petit rappel à l'ordre. "Pour l'heure, nous sommes encore dans la pédagogie" explique le commandant Gilles Tiran, de la préfecture de police. Une pahse qui devrait durer deux mois maximum, ensuite ce sera contravention systématique (22 euros si vous vous en acquittez immédiatement).

Des mesures d'accompagnement

La mairie de Paris offre une heure d'Autolib' pour les abonnés, sur une journée. Offert également, l'abonnement à la journée à Vélib', qui permet d'utiliser le service gratuitement pour une durée de 30 minutes par trajet.

En revanche cette fois-ci les transports en commun ne sont pas gratuits. Le STIF (Syndicat des transports en Ile-de-France) a simplement demandé la mise en place d'un "ticket jour" à 3 ,80 euros pour circuler dans l'ensemble de la région parisienne.