Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Clermont-Ferrand: après trois semaines sans tramway, la situation s'améliore... un peu

lundi 4 juin 2018 à 2:09 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

Depuis le 14 mai, le tramway de Clermont-Ferrand est coupé sur le centre-ville et toute la partie sud de la ligne. Après trois semaines de bus de substitution, les clermontois semblent s'être habitués à la situation.

Les bouchons quotidien du boulevard Trudaine
Les bouchons quotidien du boulevard Trudaine © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Les points noirs étaient connus à l'avance, il n'y a pas eu de surprise; le boulevard Trudaine, la place Delille, l'avenue Georges Couthon et la place du 1er Mai sont saturés aux heures de pointe et même souvent aux heures creuses. Des bouchons qui s'étendent aux artères voisines comme l'avenue de le République. 

Pour autant, les responsables de la T2C et du SMTC, les deux institutions qui gèrent les transports en commun clermontois, la situation s'est améliorée depuis trois semaines. Les premiers jours ont bien été difficiles, une phase de rodage nécessaire. Depuis, la T2C a modifié les horaires des bus de substitution et renforcé la desserte

Il y a du mieux pour les usagers même si changer place du 1er Mai pour passer du tram au bus n'est pas idéal, d'autant plus que la météo n'est pas de la partie.  La T2C annonce un temps de trajet allongé de 10 à 15 minutes avec les bus de substitution. Cela dépend évidemment de la période de la journée et de la densité du trafic.

Une amélioration progressive

La circulation est compliquée aux abords du centre-ville. Après la découverte de la mi-mai, cela s'est aussi un peu amélioré de ce côté là puisque de nombreux automobilistes ont trouvé des itinéraires alternatifs. Ce n'est malgré tout pas possible pour tous les trajets, il faudra donc encore supporter les bouchons quelques semaines. 

Les responsables de la T2C espèrent une amélioration à la fin du mois, lorsque les examens seront passés et que le trafic des scolaires et des universitaires va peu à peu disparaître. Il y aura moins de voyageurs dans les bus et tram et aussi moins de voitures dans les artères clermontoises. Avant la prochaine étape, la suppression totale du tram, remplacé tout le long de la ligne par un bus de substitution. Cela doit durer huit semaines, du 2 juillet au 26 août.

En tout cas, cette disparition démontre que les transports en commun sont indispensables, à moins de créer une véritable pagaille. Démonstration par l'absurde, mais efficace.