Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Comment Indigo Weel entend limiter le vandalisme sur ses vélos

mercredi 18 juillet 2018 à 18:20 Par Zoé Boiron, France Bleu Isère

Les vélos d'Indigo Weel arrivent à Grenoble lundi 23 juillet. Aucune station ne leur est dédiée : la porte ouverte aux actes de malveillance, contre lesquels la société et les collectivités entendent lutter grâce une charte de bonne conduite et un système de bonus-malus.

Les vélos de ce nouveau service de location n'ont pas de station dédiée - Photo d'illustration
Les vélos de ce nouveau service de location n'ont pas de station dédiée - Photo d'illustration - Indigo Weel

Grenoble, France

Sans station dédiée, le risque est de retrouver ces vélos dans des endroits loufoques, ou qu'ils soient victimes d'actes de vandalisme. 

Si quelqu'un rapporte un vélo, qui est en dehors, à l'intérieur de la zone, il recevra un crédit de consommation de l'ordre de trois euros - Jean Gadrat, directeur général adjoint d'Indigo Weel

Une charte de bonne conduite a été signée par la société, la Ville de Grenoble, la Métropole et la ComUE (Communauté Université Grenoble Alpes). Des messages dans les paniers des vélos ou via l'application sur smartphone rappelleront aux usagers de respecter le code de la route, notamment en circulant sur la chaussée ou en matière de signalisations sonores et visuelles. 

Les clients "vertueux" récompensés

Une équipe sillonnera les rues de Grenoble, pour réparer les vélos qui en auront besoin. Et ce, grâce aux signalements des utilisateurs et à la géolocalisation. Les véhicules doivent rester dans une "zone verte". Xavier Girard, Grenoblois de 38 ans, travaille pour Indigo Weel. Ses collègues et lui pourront aussi aller chercher "les vélos qui n'auront pas été activés depuis un certain temps, ou qui ont des localisations bizarres".

Jean Gadrat, directeur général adjoint d'Indigo Weel, envisage un système de bonus-malus. "Si un vélo est en dehors de la zone plus de 24 heures, la personne sera pénalisée de 15 euros. A l'inverse, si quelqu'un rapporte un vélo, qui est en dehors, à l'intérieur, _il recevra un crédit de consommation de l'ordre de trois euros_, pour favoriser ce comportement vertueux", explique-t-il. Avant d'ajouter "à terme, l'idée est de rémunérer les utilisateurs qui iront garer leurs vélos sur les arceaux".

Les police nationale et municipale ont également été prévenues, si elles repèrent des comportements répréhensibles.