Infos

Concours de déneigeuses à Bessoncourt

Par Nicolas Wilhelm et Roussel Marie, France Bleu Belfort-Montbéliard mercredi 19 octobre 2016 à 18:29

Un concurrent en plein exercice d’agilité
Un concurrent en plein exercice d’agilité - Yannick Génisson / APRR

A l’approche de l’hiver, les employés autoroutiers se préparent. Pour motiver ses troupes, la société APRR (Autoroutes Paris Rhin Rhône) organisait ce mercredi une compétition entre les agents autoroutiers.

Le réseau autoroutier APRR va entrer en période de viabilité hivernale. La société des Autoroutes Paris Rhin Rhône organise depuis 41 ans une compétition réservée à ses agents. C’est la première fois qu’elle se déroulait dans le Territoire de Belfort sur le site de Bessoncourt.

54 concurrents répartis dans 18 équipages

Par équipe de trois, 18 équipages de toute la direction d’exploitation Paris Rhin Rhône étaient engagés. Dans une ambiance très détendue, les concurrents se sont affrontés sur différentes épreuves théoriques et pratiques comme le parcours chronométré avec visibilité réduite ou encore le chargement de sel. « C’est une journée ludique qui marque le début de la saison de viabilité hivernale » explique Charline Schwartz, chef de district APRR de Belfort-Montbéliard. Les volets prévention et sécurité ne sont pas occultés puisque cette compétition comprend aussi la vérification des équipements, le respect des consignes de sécurité et le rappel des bonnes procédures en plein hiver.

La redoutable épreuve du gymkhana

L’épreuve la plus redoutée est sûrement le gymkhana. « Au volant d’un camion, nous devons réaliser un parcours avec la lame posée au sol. Le but est d’enlever un maximum de sel sur la chaussée. Et cela réclame beaucoup de manœuvres sans toucher les cônes » explique Loïc, l’un des concurrents.

Parcours avec visibilité réduite

Les organisateurs ont également proposé un parcours avec visibilité réduite. Un filtre opaque est posé sur la vitre du camion. Chaque participant doit conduire dans les conditions hivernales comme s'il avait de la buée dans son véhicule. Et pour corser le tout, des plots délimitent un couloir assez étroit. « Cet exercice est utile car nous devons parfois slalomer entre les véhicules garés sur les aires d'autoroute » explique Jérémy qui reconnait avoir heurté quelques cônes. Il s’est ensuite repris sur un autre atelier : un simulateur de conduite sur sol glissant pour réagir en cas d’événement.

L’imprévisible verglas

Chaque hier, les employés d’APRR sont confrontés aux mêmes exigences. Ils doivent savoir racler une autoroute pour éviter la formation de verglas. Les agents d’APRR ont conscience que les hivers sont beaucoup moins rigoureux qu’il y a quelques années. « Les hivers étant plus cool, on aborde ce trophée chaque année avec beaucoup moins de stress » confie Yves autre concurrent.

Partager sur :