Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Conduite accompagnée : ils franchissent la frontière et passent la nuit en cellule

Un père et son fils, en conduite accompagnée, ont été arrêtés la semaine dernière à la frontière espagnole. Ce type de formation n'étant pas reconnue ailleurs que sur le territoire national, ils ont passé la nuit en cellule pour conduite sans permis, avant d'écoper d'une amende de 2.400 euros.

Un apprenti et son moniteur. /Photo d'illustration
Un apprenti et son moniteur. /Photo d'illustration © Radio France - Stéphane Barbereau

Rouler en Espagne avec votre fils ou votre fille en conduite accompagnée peut vous coûter très cher. Partis randonner à quelques kilomètres à peine de la frontière, un Bayonnais et son fils de 18 ans ont été arrêtés jeudi dernier par la Guardia Civil. Résultat de la balade : une nuit en cellule et 2.400 euros d'amende. 

Une nuit en cellule

C'est à Dantxaria que le contrôle a lieu. "Nous leur avons montré le livret de conduite accompagnée, et je leur ai expliqué que mon fils s'entraînait pour passer le permis cet été", détaille le père. Mais les autorités espagnoles ne reconnaissant pas ce type de formation, les deux hommes sont embarqués et conduits à Pampelune pour conduite sans permis. 

"Une fois là bas, nous constatons que le tribunal est fermé, et l'on nous explique qu'il va falloir passer la nuit en cellule puisque nous sommes étrangers", rajoute le randonneur. Le lendemain, c'est menottés qu'ils sont présentés à un juge. Après quelques négociations via un avocat commis d'office, la peine est prononcée et le père et son fils sont relâchés. Ils obtiennent la possibilité de payer la lourde amende en huit mensualités. 

Reste alors à rejoindre la voiture, immobilisée dans la montagne. "Nous avons dû faire la moitié du chemin en bus, avant qu'un ami viennent nous récupérer...", conclut-il. 

De lourdes amendes même pour quelques kilomètres

Si une telle situation reste exceptionnelle, la scène n'a rien d'étonnant au vue de la loi espagnole, explique Anne-Marie Tarlet, présidente départementale du CNPA, le conseil national des professions automobile : "Il ne faut pas franchir la frontière ! Même si l'on reste dans le cadre européen et que l'on a l'habitude de passer d'un pays à l'autre...  il faut rester vigilant : la conduite accompagnée n'est pas reconnue ailleurs qu'en France".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess