Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : l'UFC-Que Choisir réclame une baisse des tarifs des assurances auto

-
Par , France Bleu

L'UFC-Que Choisir demande ce lundi aux assureurs de diminuer les cotisations demandées aux particuliers pour assurer leurs véhicules alors que le trafic et le nombre d'accidents ont nettement diminué depuis le début du confinement mi-mars.

L'UFC-Que Choisir demande aux assureurs de diminuer les cotisations demandées aux particuliers pour assurer leurs véhicules, le 27 avril 2020 (image d'illustration)
L'UFC-Que Choisir demande aux assureurs de diminuer les cotisations demandées aux particuliers pour assurer leurs véhicules, le 27 avril 2020 (image d'illustration) © AFP - THOMAS COEX

Depuis la mise en oeuvre du confinement le 17 mars pour freiner la propagation du coronavirus le trafic routier, et par conséquent les accidents de voiture et de moto, ont fortement diminué. Mais les économies réalisées par les assureurs ne sont pas répercutées sur les particuliers regrette l'UFC Que Choisir dans un communiqué publié ce lundi. L'association de défense des consommateurs réclament une révision des tarifs des assurances automobiles : 50 euros en moyenne pour les voitures, 29 euros pour les motos.

"La chute du trafic automobile et des accidents profite aux assureurs"

"Face à la crise budgétaire à laquelle les ménages sont confrontés, l'UFC-Que Choisir demande aux pouvoirs publics que les économies des assureurs bénéficient intégralement aux assurés", peut-on lire dans le communiqué. "Alors que les restrictions de déplacement du confinement sont sans précédent, les tarifs des assurances automobiles pour 2020 sont désormais obsolètes", juge l'association. 

"Les consommateurs s’acquittent de près de 500 euros TTC par an et par véhicule au titre de leurs cotisations d’assurance automobile" rappelle l'UFC, et "les deux tiers des primes sont habituellement affectés (68 %) à l’indemnisation des sinistres". Pour l'association, "la chute du trafic automobile et des accidents profite (donc) aux assureurs".

Baisse des cotisations de 50 euros en moyenne

D'après les chiffres de la sécurité routière, le nombre d'accidents corporels a baissé de plus de 40% en mars. Mais l'UFC Que Choisir estime que ce chiffre, qui s'applique en partie à une période où le confinement n'était pas encore en place, est encore loin d'en donner la mesure. L'association estime à plus de 90% la chute des accidents à la suite des mesures contre le Covid-19. 

En conséquence, l'association estime que le secteur devrait baisser d'au moins 1,7 milliard d'euros l'ensemble des cotisations. Selon les scénarios imaginés, ce montant pourrait monter jusqu'à 2,8 milliards. Quant au scénario médian, il évoque une baisse de 2,2 milliards d'euros, ce qui se traduirait en moyenne par une baisse de 50 euros pour les assurances automobiles et 29 euros pour les motos. Plusieurs assureurs ont déjà pris des mesures en ce sens, dont Maif et la Matmut, mais la fédération du secteur, la FFA, n'a pas pris position sur le sujet.

Forte baisse des tués sur les routes en mars (Sécurité routière)
Forte baisse des tués sur les routes en mars (Sécurité routière) © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess