Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Confinement : pas de baisse de l'offre de transports en Ile-de-France cette semaine

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

La fréquentation des métros et RER est deux fois plus faible que d'habitude aux heures de pointe depuis le reconfinement. Mais pas question de réduire l'offre, pour éviter les rames bondées. En revanche, aux heures creuses, la fréquence pourrait baisser.

Aux heures creuses, la fréquentation des transports franciliens n'est que de 30%
Aux heures creuses, la fréquentation des transports franciliens n'est que de 30% © Radio France - Emilie Defay

Pas de changement dans les transports franciliens. Du moins pour l'instant. L'offre de transports en Ile-de-France reste maintenue à 100% malgré la baisse du nombre de voyageurs. Depuis le reconfinement, la fréquentation s'établit à 50% par rapport à la normale aux heures de pointe, et 30% aux heures creuses. "C'est trois fois plus que lors du premier confinement", a indiqué Valérie Pécresse mercredi lors d'une conférence de presse. 

Pour la présidente d'Ile-de-France Mobilités (IDFM), "pas question de toucher aux heures de pointe". "Nous voulons éviter les rames bondées le matin". En revanche, Valérie Pécresse n'exclut pas de réduire la fréquence des métros, tramways, RER et bus aux heures creuses. "Nous allons regarder ligne par ligne et en discuter avec les associations d'usagers". Et de citer l'exemple de La Défense, où les lignes qui desservent le quartier d'affaires sont "désertées" aux heures creuses. 

Moins de trains à la SNCF pour cause de Covid

En attendant une possible baisse du trafic, une réduction de l'offre a déjà lieu sur certaines lignes, à cause d'un manque de personnel. A partir de ce jeudi, il y aura moins de trains sur les lignes L et J du Transilien. "Nous avons plusieurs cas de Covid chez des agents du poste d'aiguillage de Saint-Lazare", explique Sylvie Charles, la directrice de SNCF Transilien. "Du coup, nous devons réduire le nombre de voies et donc de trains".

La SNCF prévoit de faire circuler 2 trains sur 3 aux heures de pointe et 1 train sur 3 aux heures creuses sur ces lignes jeudi et vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess