Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

La mairie FN de Beaucaire rebondit sur sa halte-gare au rabais à l'occasion de la grève à la SNCF

jeudi 3 mai 2018 à 6:56 Par Ludovic Labastrou, France Bleu Gard Lozère

Septième round pour la grève perlée à la SNCF avec deux jours de perturbations supplémentaires. À Beaucaire, depuis des années, on fait avec une simple halte-gare SNCF. Pas de chef de gare, pas de billetterie et peu de liaisons. Une situation qui irrite le maire FN, Julien Sanchez.

La halte gare SNCF de Beaucaire.
La halte gare SNCF de Beaucaire. - Mairie de Beaucaire

Beaucaire, France

C'est la septième salve, ce jeudi, du mouvement social à la SNCF. Deux jours de perturbation supplémentaires. À Beaucaire, elles importent peu. Dans la quatrième ville du Gard, 16.000 habitants, on fait avec une simple halte-gare. Les trains passent, mais, selon le maire FN Julien Sanchez, ils sont peu à s’arrêter.C'est une halte gare-dégradée : pas de chef de gare, pas de distributeur de billets et une gare qui ne donne surtout pas envie de prendre le train. L'occasion de relancer la polémique entre la mairie FN et la région Occitanie.

"16.000 habitants à Beaucaire et une dizaine d’arrêts par jour, 14.000 à Tarascon, de l'autre coté du Rhône et une quarantaine de  trains."

Beaucaire, première gare d'Occitanie quand on vient de la région PACA, 16.000 habitants et une croissance démographique qui donne accroire à son maire que dans les prochaines années, la ville pourrait atteindre les 20.000 administrés. Pourtant, seulement une dizaine de dessertes ferroviaires alors que de l'autre coté du Rhône, à Tarascon, peut compter sur près d'une quarantaine d’arrêts par semaine. Deux poids, deux mesures. 

C'est l'accusation que réitère, le maire FN de Beaucaire, à l'égard de la région Occitanie. La majorité de gauche frappant d'interdit les habitants en raison de la couleur politique de la municipalité.

Reportage à Beaucaire de Ludovic Labastrou.

"C'est sale, il y a du deal, pas d’arrêt alors que les autres gares sont mieux desservies, ça fait peur, franchement c'est pas normal."

Quand on demande au hasard dans les rues de Beaucaire où se situe la halte-gare, il en est même qui l'ignorent. La grande majorité croit que la gare est désaffectée ou qu'il n'y a qu'un arrêt par jour. Au regard de l'état dégradé des lieux, ils sont encore plus nombreux à ne pas vouloir y aller et spécialement la nuit. Grève ou pas grève, à Beaucaire, on semble préférer les autres moyens de transport que le fer.

"La CGT cheminots du Gard manifeste pour le 1er mai mais à Tarascon

A l'occasion de la manifestation unitaire dans le Gard pour la fête du travail, la CGT cheminots a appelé à un rassemblement à la gare de....Tarascon. La Mairie de Beaucaire regrette que le point de rendez-vous n'ait pas été la halte SNCF de Beaucaire. Une nouvelle preuve, avec la complicité de la région Occitanie, écrit-elle dans un communiqué, de l'abandon du "peuple de Beaucaire". Et de proposer une nouvelle version de l'internationale : "C'est la lutte finale. Groupons-nous et demain, la halte SNCF de Beaucaire, sera le genre humain".  

La région Occitanie investit 2,5 milliards d'euros dans la nouvelle convention TER

La Région investit notamment dans un vaste projet PEM (pôle d'échange multimodal), des gares d'un nouveau genre qui réunissent tous les moyens de transports (train, bus, vélo, voiture). Soit environ 300 millions d'euros d'investissements par an jusqu'en 2025. Il y aurait, à terme, plus de 65 PEM dont une dizaine dans le Gard, comme à Vergèze-Codognan. Au-delà des travaux de réfection nécessaires de la halte-gare de Beaucaire, ce que n'exclut pas la région Occitanie, la mairie de Beaucaire dit vouloir intégrer ce plan PEM. Refus de la région.

"Il n'y a eu aucun dossier de déposé par la mairie de Beaucaire. Au passage, le groupe FN s'est abstenu lors du vote pour le plan PEM."

Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des transports

"Beaucaire investit 60.000 euros dans cette étude PEM. La région doit nous accompagner et pas regarder l'étiquette de la ville."

Julien Sanchez, maire FN de Beaucaire.

Le nombre de circulations à Beaucaire ne risque pas de s’améliorer dans les prochains mois et cette polémique récurrente entre mairie FN de Beaucaire et région Occitanie de s'éteindre. Paradoxe, alors que cette même ville vient d'obtenir l'engagement de l'État pour soutenir la rénovation-restructuration-construction de deux de ses écoles : 10 millions d'euros dont un engagement de la préfecture du Gard qui pourrait s'élever jusqu'à 30% du montant. Des travaux livrés courant 2020.

Depuis octobre 2016, Julien Sanchez, plaide pour une amélioration de la desserte ferroviaire.