Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

CONSULTATION - 80 km/h sur les routes : pas de révolution au volant selon les internautes

dimanche 18 novembre 2018 à 18:01 - Mis à jour le jeudi 22 novembre 2018 à 13:26 Par Blandine Costentin et Elie Abergel, France Bleu Besançon

Le 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée était abaissée sur de nombreuses routes secondaires. Près de cinq mois après, France Bleu Besançon vous a interrogé sur ce qui avait changé dans votre vie de conducteur ? Pas de révolution, selon les 2.357 internautes qui ont répondu.

Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse sur de nombreuses routes secondaires est limitée à 80 km/h
Depuis le 1er juillet 2018, la vitesse sur de nombreuses routes secondaires est limitée à 80 km/h © Radio France - Jean-François Fernandez

Franche-Comté, France

Voulue par le premier ministre Edouard Philippe pour faire baisser le nombre d'accidents et de victimes sur les routes, la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central a été très critiquée par des élus en zone rurale et par des associations d'automobilistes. Les uns s'inquiétaient des conditions dans lesquelles leurs concitoyens allaient pouvoir circuler, les autres avaient le sentiment que les conducteurs feraient une cible facile pour les radars.

La mesure est entrée en vigueur le 1er juillet : début novembre, France Bleu Besançon vous a demandé ce que cette limitation à 80 km/h avait vraiment changé concrètement dans votre vie quotidienne. En quatre jours, 2.357 internautes ont répondu. Sans prétendre être un sondage, cette consultation propose un ressenti des automobilistes.

Des conducteurs civiques... mais pas tous

Première question posée : cherchez-vous à respecter la nouvelle réglementation ? On pouvait se demander si les conducteurs, critiques sur cette mesure, allaient la respecter. Apparemment, la peur du gendarme -ou du radar- est la plus forte, mais pour seulement 57% des internautes qui ont répondu.

Une majorité d'internautes affirme respecter les 80 km/h. - Radio France
Une majorité d'internautes affirme respecter les 80 km/h. © Radio France -

Peu de conducteurs sanctionnés 

Selon les avis recueillis à travers cette consultation, seulement 12% expliquent avoir été flashés pour avoir dépassé les 80 km/h. Selon les chiffres communiqués en Haute-Saône, il semble que le nombre de "petits excès de vitesse" ait augmenté (lire plus bas dans cette page).

L'impression "de se trainer" sur la route, sans gagner en sécurité

Les internautes interrogés témoignent à 85% du sentiment de "perdre leur temps" sur les axes désormais limités à 80 km/h. Ce qui surprend, c'est qu'ils sont seulement 6% à se tenir "plus en sécurité" sur la route grâce à la réduction de la vitesse maximale autorisée, alors que le gouvernement voulait justement rendre les routes plus sûres. Plus d'un tiers des internautes affirment que "rien a changé" pour eux et 58% d'entre eux se sentent même "moins à l'aise".

Une majorité d'internautes estiment n'avoir rien gagné en sécurité, malgré la baisse de la vitesse. - Radio France
Une majorité d'internautes estiment n'avoir rien gagné en sécurité, malgré la baisse de la vitesse. © Radio France -

Sur le terrain, les chiffres communiqués en Haute-Saône montrent quand même un "effet 80 km/h". Il faut préciser que la mesure avait été préalablement testée dans ce département où l'expérience semblait avoir donné des résultats plutôt mitigés : certains estimant que tout doit être tenté pour faire baisser la mortalité routière, d'autres que la limitation de vitesse n'a aucun impact.

Haute-Saône : sans doute plus de "petits excès de vitesse"

En tout cas, depuis le 1er juillet, la nouvelle réglementation et sa mise en application semblent avoir eu un effet sur le nombre des verbalisations. Selon les informations recueillies par France Bleu Besançon, il y a eu 17.291 infractions relevées en août 2018 par les radars fixes du département. Sur un an (août 2018 par rapport à 2017), les infractions routières ont augmenté de 165%. Une hausse qui peut être liée aux nouvelles limitations de vitesse puisque presque tous les radars fixes de Haute-Saône se sont mis à flasher à 80km/h. Ce sont les "petits excès de vitesse", c'est-à-dire les dépassements inférieurs à 20km/h, qui sont majoritaires.

Le nombre de tués sur les routes a baissé en Haute-Saône : il y avait eu 30 morts sur les dix premiers mois de 2017. Ils sont 17 sur la même période de 2018. Le nombre de blessés baisse aussi. Le procureur de la République de Vesoul, Emmanuel Dupic, assume une "politique répressive". Un détenu sur quatre de la maison d'arrêt de Vesoul est incarcéré pour des délits routiers, contre un peu moins d'un sur dix dans le reste du pays..