Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier – Transports
Une banderole accrochée dans la vallée (été 2018)

Contournement de Beynac

Dans le cadre de la construction de "la voie de la vallée"le long de la Dordogne entre Libourne en Gironde et Souillac dans le Lot, une portion de route devait être construite entre Saint-Vincent-de-Cosse et Vézac pour éviter la traversée de Beynac. Des associations (Sepanso, Anticor…), élus (écologistes, France insoumise…) et personnalités médiatiques (Stéphane Bern…) se sont mobilisées contre ce projet car ils considèrent qu’il va dévisager la vallée de la Dordogne et détruire la biosphère.

Derniers articles
Le chantier de la déviation de Beynac est actuellement à l'arrêt, depuis décembre 2018
Selon Germinal Peiro, détruire ce qui a déjà été construit coûterait 45 millions d'euros au département de la Dordogne
Germinal Peiro a été reconnu non coupable par la Cour de cassation.
La nouvelle demande d'arrêté doit être envoyée au préfet de la Dordogne d'ici la fin du mois. Photo d'illustration
Le chantier de la déviation de Beynac est actuellement à l'arrêt, depuis décembre 2018
Le président du département de la Dordogne, Germinal Peiro, espère reprendre les travaux de la déviation de Beynac en 2022.
Le chantier du contournement de Beynac à l'arrêt dans la vallée de la Dordogne
Les travaux de la déviation de Beynac sur la Dordogne (illustration).
Le site doit être remis en état sur décision de justice.
Germinal Peiro est condamné à 500 euros d'amende avec sursis et un euro de dommages et intérêts
Germinal Peiro, le président du conseil départemental de la Dordogne, sur le chantier de la déviation (ou contournement) de Beynac (Périgord). Le 2 février 2021.
Germinal Peiro était jugé pour "complicité d'injures publiques".
Choix de la station

À venir dansDanssecondess