Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : Météo France maintient 15 départements en vigilance rouge et 54 en orange

Contrôle routier à Nîmes pendant le chassé-croisé des vacanciers

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Opération de contrôle routier ce vendredi après-midi sur le boulevard du Président Salvador Allende à Nîmes. Opération organisée par la préfecture du Gard en ce week-end de chassé-croisé, avec le concours de la police nationale et de la police municipale.

contrôle routier vendredi après-midi, boulevard du Président Salvador Allende, Nîmes
contrôle routier vendredi après-midi, boulevard du Président Salvador Allende, Nîmes © Radio France - Philippe Thomain

42 véhicules contrôlés ce vendredi après-midi sur le boulevard du Président Salvador Allende, à Nîmes. Pas de contrôle de vitesse en ce jour de circulation chargée, les voitures ne pouvaient pas rouler vite, mais des contrôles de papiers, véhicules comme conducteurs. Bilan : 1 conduite sans permis et 2 conduite sans assurance pour les infractions les plus graves, et puis aussi des non présentation de papiers ou encore des retards de contrôle technique. Au total, les policiers ont immobilisé deux véhicules.

Des infractions, mais un contrôle sans histoire

Tous les conducteurs des véhicules se sont arrêtés, aucune tentative de fuir ce contrôle. Mais quelques heures plus tôt, en matinée, lors d'un précédent contrôle routier, toujours à Nîmes, route de Beaucaire, un conducteur a cherché à fuir. "Il a refusé d'obtempérer à nos motards" raconte le commissaire divisionnaire Pierre Delannoy. "Il a pris tous les risques, a percuté un véhicule de police, un véhicule de particulier... il a pris la fuite à pied puis a été interpellé et placé en garde à vue".

Des dispositifs de plus en plus importants

"Le refus d'obtempérer c'est de plus en fréquent", poursuit Pierre Delannoy, "à tout moment, de jour comme de nuit. D'où l'importance de faire des dispositifs de plus en plus étoffés parce que les contrôles se passent de plus en plus mal avec les forces de l'ordre, policiers ou gendarmes".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess