Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Contrôles et prévention ce week-end au péage de Beuzeville

En ce week-end de grand chassé-croisé estival, les gendarmes sont présents et contrôlent massivement, notamment au niveau du péage de Beuzeville, dans l'Eure.

Des gendarmes contrôlent le péage de Beuzeville, en Normandie.
Des gendarmes contrôlent le péage de Beuzeville, en Normandie. © Radio France - Théophile Pedrola

"Bonjour, contrôle de gendarmerie, vos papiers s'il-vous-plaît." Elle ne fait pas plaisir à tout le monde, mais cette fameuse phrase, beaucoup d'automobilistes passés par le péage de Beuzeville l'ont entendue, ce samedi 1er août au matin. 

Une dizaine de gendarmes étaient présents, pour contrôler les papiers, mais aussi l'alcool, les stupéfiants, la vitesse, le surpoids des véhicules... Autant d'infractions qui peuvent être fatales sur la route. Contrôles encore plus importants un jour de grand chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens. "Il y a une très forte circulation, alors il faut prévenir les usagers, montrer notre présence et dissuader les conduites à risque, précise le chef d'escadron Dauboeuf. Au gré des contrôles, on cible les véhicules légers, les familles, les jeunes..." 

Parmi les jeunes arrêtés, justement, il y a Antonin. Au volant d'une petite citadine, il est parti tôt ce matin de région parisienne pour le week-end. Pour lui, ce sera directement le contrôle d'alcoolémie et de stupéfiants. Au bout de dix minutes, rien à signaler, il peut s'en aller : "Dix minutes sur deux heures de conduite, ça va, ça fait une petite pause, estime-t-il. Franchement, si on n'a rien à se reprocher, c'est pas embêtant, c'est même rassurant !" 

Les contrôles s'enchaînent, avec les dix gendarmes mobilisés. Le sous-préfet de Bernay, Fabien Martorana, assiste aux opérations. Celle-ci est un peu spéciale : les gendarmes distribuent aussi un kit sanitaire : "C'est la principale originalité, confirme le chef d'escadron Doboeuf. Il y a du gel hydroalcoolique, deux masques et deux lingettes. On le fera tous les week-ends jusqu'à la fin août. 

Sur l'opération de ce samedi matin, un homme est contrôlé sous l'emprise de stupéfiants, mais la grande majorité des voyageurs est en règle. 

Le reportage de France Bleu au péage de Beuzeville

Choix de la station

À venir dansDanssecondess