Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : 200 conducteurs de bus de l'Essonne exercent leur droit de retrait

-
Par , , France Bleu Paris

Des milliers de voyageurs ont attendu leur bus en vain ce lundi en Essonne. Environ 200 chauffeurs Keolis ont exercé leur droit de retrait, par crainte d'une épidémie de coronavirus. Aucune solution n'a pour l'instant été trouvée.

Des chauffeurs ont exercé leur droit de retrait dans l'Essonne
Des chauffeurs ont exercé leur droit de retrait dans l'Essonne © Maxppp - Olivier Lejeune

Environ 200 chauffeurs du réseau Keolis ont refusé de conduire leurs bus ce lundi en Essonne. Ils ont exercé leur droit de retrait, par crainte d'une propagation de l'épidémie de coronavirus.  Le réseau Keolis transporte chaque jour environ 40 000 passagers. 

"Nous avons pu assurer principalement les circuits scolaires, avec le très faible effectif qui a voulu rouler, pour permettre aux collégiens et lycéens de rejoindre leurs établissements" explique Philippe Crolet, le directeur de Keolis-Meyer. "Je comprends l'inquiétude", ajoute-t-il. 

L'entreprise a pourtant a mis en place des mesures, comme la distribution de gel hydroalcoolique, le nettoyage approfondi des postes de conduite et des barres de maintien dans les véhicules. Mais cela n'a visiblement pas suffit à rassurer les conducteurs. 

Les perturbations devraient se poursuivre ce mardi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu