Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : en Limousin, les routiers sont solidaires

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Limousin, France Bleu Creuse

Pas de répit pour les chauffeurs routiers qui continuent à approvisionner les supermarchés et pharmacies en pleine crise sanitaire. Avec le confinement et les fermetures de certains établissements, le secteur des transports s'organise pour leur permettre de travailler dans des conditions décentes.

Malgré le confinement lié au coronavirus, les chauffeurs routiers continuent de sillonner la France pour approvisionner supermarchés et pharmacies.
Malgré le confinement lié au coronavirus, les chauffeurs routiers continuent de sillonner la France pour approvisionner supermarchés et pharmacies. © Maxppp - Fred Haslin

Confinement ou pas, certains chauffeurs routiers sont toujours sur le pont pour approvisionner chaque jours nos supermarchés et nos pharmacies. Une mission loin d'être simple face aux restrictions auxquelles ils sont eux-mêmes confrontés. La semaine dernière, les syndicats ont ainsi dû frapper un grand coup sur la table du ministère des transports, pour obtenir la réouverture des aires de service et sanitaires dédiés aux routiers. En parallèle, la profession s'est aussi organisée pour mettre en place un réseau d'entraide

"Certaines entreprises ont décidé d'ouvrir leurs portes aux chauffeurs des sociétés concurrentes, pour leur permettre de prendre une douche ou encore de réchauffer un repas" se réjouit François Cenut, délégué Limousin de la fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR). Il encourage d'ailleurs un maximum d'entreprise à se montrer aussi solidaires.

Des douches à disposition et des camions désinfectés à fond

A Limoges, Limousin Loctrans fait partie des sociétés qui accueillent volontiers ces "naufragés de la route", comme les appelle Magalie Maillet, une des responsables de l'entreprise. Seule condition : respecter les consignes d'hygiène et les gestes barrières. Pour ses chauffeurs, elle a aussi renforcé l'entretien des camions avec une désinfection complète de la cabine après chaque mission. Les chauffeurs gardent aussi la même cabine, quand c'est possible. Ils sont aussi équipés de kits avec du savon, de l'eau, des gants et des solutions hydroalcooliques.

Autant d'initiatives pour limiter les risques et rassurer ceux qui continuent de travailler, malgré l'épidémie de coronavirus. Malgré tout, Magalie Maillet se dit bien consciente du stress des conducteurs, qui ne sont pas immunisés contre l'inquiétude liée à cette crise sanitaire. Elle en redoute aussi les conséquences économiques, car la baisse d'activité l'a poussée à mettre environ la moitié de ses chauffeurs au chômage partiel.

Un numéro vert pour répondre aux questions des transporteurs

Face aux multiples questions soulevées par cette crise, le Ministère de la transition écologique et solidaire a mis en place une boite mail dédiée transporteurs routiers : servicestrm@developpement-durable.gouv.fr. Ils peuvent également joindre un numéro vert : 0805 040 140.  Les appels sont pris en charge 7j/7, de 9h à 18h, par des agents du Ministère.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess