Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : l'annulation des voyages scolaires est "catastrophique" pour les transporteurs mosellans

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Pour éviter la propagation du virus en France, le rectorat de Nancy-Metz annule tous les voyages scolaires jusqu'à nouvel ordre. Une décision "catastrophique" regrette le président de la fédération des transports de voyageurs en Moselle.

L'académie de Nancy-Metz annule tous les voyages scolaires en raison de l'épidémie du coronavirus, une décision que regrette le président de la fédération des transports de voyageurs en Moselle.
L'académie de Nancy-Metz annule tous les voyages scolaires en raison de l'épidémie du coronavirus, une décision que regrette le président de la fédération des transports de voyageurs en Moselle. © Maxppp - Sébastien Jarry

L'académie de Nancy-Metz a annoncé lundi, l'annulation de tous les voyages scolaires à l'étranger à cause de l'épidémie de coronavirus pour se plier au principe de précaution. Des annulations en pagaille qui tombent très mal pour les sociétés de transports. Thierry Schidler président de la fédération des transports de voyageurs en Moselle et PDG de la société des autocars Schidler, installé à Bouzonville, qui emploie une centaine de personnes, est très remonté contre cette décision de l'académie.

"Si cette décision reste en l'état, pour un certain temps, puisque c'est jusqu'à nouvel ordre, et bien c'est catastrophique. Ce qui est reporté pourquoi pas, mais ce qui est perdu est perdu. Nous autres autocaristes, quand le car reste sur le parking au mois de mars, on n'arrive pas à regagner le chiffre d'affaires, on n'arrive pas à le récupérer", explique-t-il.

On dépasse déjà les 50.000 euros d'annulation

Ces annulations représentent une perte de chiffre d'affaires très conséquente pour l'entreprise de Thierry Schidler : "Mars et avril, sont vraiment les deux mois les plus chargés en voyages scolaires donc on tombe en plein dedans. Les premières annulations portent sur le mois de mars. Pour l'instant, une douzaine de voyages ont été annulés, les voyages linguistiques durent six jours, ça représente 4.500 euros pour une semaine, multiplié par douze, cela fait plus de 50.000 euros d'annulation."

"On ne sera pas indemnisé, même pour un cas de force majeure. On nous dira vous payerez la TVA avec un délai de 30 jours de plus, on aura sûrement des reports de charges, cela fait peut-être du bien à la trésorerie mais cela ne va pas modifier la recette." Il réclame la création d'un fonds d'indemnisation pour les transporteurs, des négociations sont en cours avec le ministère des Transports. "Je suis au stade supérieur de l'inquiétude, je suis déjà dans la révolte, en sachant que l'on va être laissé pour compte."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu