Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : l'Etat va aider la SNCF à hauteur "de plusieurs milliards d'euros"

-
Par , France Bleu

Le gouvernement va débloquer "plusieurs milliards d'euros" pour aider la SNCF à surmonter la crise liée à la pandémie de Coronavirus, annonce le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari.

La SNCF a été durement touchée par la crise du coronavirus
La SNCF a été durement touchée par la crise du coronavirus © Maxppp - Aurélie AUDUREAU

Après Air France ou Renault c'est au tour de la SNCF de bénéficier d'un plan de relance de l'Etat. L'entreprise ferroviaire, durement touchée par la crise du Coronavirus va pouvoir bénéficier de l'aide du gouvernement "à hauteur de plusieurs milliards d'euros", annonce ce jeudi le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari dans un entretien au Figaro

"Plusieurs options sont sur la table : la recapitalisation du groupe ou la reprise d'une part complémentaire de la dette, par exemple", a détaillé Jean-Baptiste Djebbari, expliquant que "les arbitrages ne sont pas encore rendus". 

Ce n'est pas le premier coup de pouce du gouvernement puisque l'Etat a déjà permis à la SNCF d'emprunter 1,2 milliard d'euros sur les marchés et financé "le salaire d'un cheminot sur trois" au titre de l'activité partielle pendant le confinement. 

Mi-juin, le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou avait estimé que la crise du Covid-19 devrait coûter à elle seule près de quatre milliards d'euros de chiffre d'affaires à l'opérateur ferroviaire. 

Contreparties

En échange, "si l'État investit des sommes considérables, il attend en retour que la SNCF ait une performance économique, environnementale et sociale de haut niveau", prévient Jean-Baptiste Djebbari. 

Le ministre des Transports détaille ces conditions : "Nous souhaitons, que d'ici dix ans, le réseau ferroviaire soit modernisé ; de telle sorte que l'on puisse faire circuler sans accroc des trains de voyageurs, de jour comme de nuit, ainsi que des trains de marchandises. Pour cela, il faut maintenir le cap de la réforme de 2018 ; c'est-à-dire un investissement de plusieurs milliards d'euros par an jusqu'en 2022 pour régénérer le réseau ferré".

Dans son allocution du 14-Juillet, Emmanuel Macron avait notamment promis de "redévelopper le fret ferroviaire massivement, on va redévelopper les trains de nuit, on va redévelopper les petites lignes de train".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess