Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la RATP estime ne pas avoir minimisé le risque

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Avec des masques, du gel, et des règles de distanciation sociale, la RATP a suivi les recommandations de l'État dès qu'il les a formulées, pour limiter la propagation du Covid-19, se défend le directeur général adjoint, invité de France Bleu Paris ce vendredi.

Un conducteur de metro dans une station vide à Paris.
Un conducteur de metro dans une station vide à Paris. © Maxppp - Christophe Petit Tesson

"Non", la RATP n'a pas minimisé le risque que fait courir le coronavirus à ses agents et voyageurs. Alors que le syndicat Sud est en colère après la mort d'un agent de la sûreté, le driecteur général adjoint de la RATP explique à France Bleu Paris, ce vendredi matin, avoir "toujours suivi les recommandations de l'ARS et de la médecine du travail, en accord avec l'État".

"Nous avons doté l'ensemble de nos agents en contact avec du public de gants, de gel hydroalcoolique, et de kits d'intervention" affirme Philippe Martin. À la question de savoir s'il ne fallait pas aller plus loin, plus tôt, il affirme que la RATP a très rapidement pris _"_des mesures barrières de distanciation" dans ses rames

Depuis le mercredi 8 avril, ce sont même tous les agents qui reçoivent deux masques par jour mais les syndicats en demandent plus. "On est en train d'ajuster" leur répond Philippe Martin. Le directeur général adjoint promet que la RATP "pourra répondre à ces besoins supplémentaires et tenir plusieurs semaines". Elle a commandé des masques chirurgicaux et des masques alternatifs en tissu.

Suffisamment de métros pour respecter les distances

Alors qu'il n'y a que 4 à 5% de voyageurs par rapport à un jour normal, 30% des métros circulent. "Ce qui permet aux franciliens de respecter les règles de distanciation sociale" selon Philippe Martin. Le directeur général adjoint de la RATP affirmant par ailleurs que l'offre s'ajuste en fonction de la forte affluence sur certaines lignes comme la 13, la 170 ou la T2.

À noter que dans ces conditions particulières, le pass Navigo du mois d'avril sera remboursé aux abonnés. Une plateforme sera mise en place début mai par Île-de-France Mobilité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu