Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : la région Auvergne-Rhône-Alpes demande à la SNCF de ne pas prélever les abonnements TER en mai

De nombreuses régions, dont Auvergne-Rhône-Alpes, ont obtenu de la SNCF que les abonnements TER d'avril ne soient pas prélevés sur les comptes des voyageurs. La région demande la même chose pour le mois de mai.

Depuis le début du confinement les 338 gares d'Auvergne-Rhône-Alpes sont désertées.
Depuis le début du confinement les 338 gares d'Auvergne-Rhône-Alpes sont désertées. © Maxppp - Richard Mouillaud

En raison du confinement, la SNCF n'a pas prélevé les abonnements TER du mois d'avril en région.  La région Auvergne-Rhône-Alpes demande qu'il en soit de même au mois de mai, puisque le confinement va se poursuivre au moins jusqu'au 11 mai. Elle demande aussi à la SNCF de rembourser les abonnements TER de mars.

La fédération des usagers demande le retour des transports en commun après le 11 mai

Une demande qui va dans le sens de ce que réclamait la Fédération des usagers (FNAUT). Elle appelle aussi à un retour en nombre suffisant des trains et des cars après le 11 mai pour que les usagers se sentent en sécurité, suffisamment à distance les uns des autres, et ne soient pas tentés de reprendre leur voiture. Depuis le début du confinement la circulation des trains et des cars a été fortement réduite, avec en moyenne deux à trois allers-retours par jour sur les principales lignes de la région. Mais compte tenu du faible nombre de voyageurs, les distances peuvent être respectées.

Impossible de joindre la SNCF ce mercredi, le personnel de la communication étant désormais en chômage partiel une partie de la semaine.

Le ferroviaire sera-t-il aidé comme les secteurs automobiles et aériens?

La Fédération des usagers du transport demande aussi au gouvernement de ne pas renoncer aux investissements dans le ferroviaire. Le secrétaire d’Etat aux transports vient de proposer de « reporter des travaux ferroviaires » en raison des énormes pertes de recettes subies par la SNCF lors des grèves de cet hiver et désormais avec le confinement.

La FNAUT demande que la lutte contre le réchauffement climatique ne soit pas oubliée dans la lutte pour relever l'économie. "Il est urgent de donner la priorité aux investissements dans les transports collectifs qui bénéficient au plus grand nombre et respectent l’environnement", écrit la fédération dans un communiqué.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu