Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : la région PACA espère revenir à un trafic normal des TER mi-juin

15 à 20% des TER circulent actuellement dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. L'objectif à partir du 11 mai est de rouvrir toutes les lignes ferroviaires avec 50% de trains en circulation. Le port du masque dans les rames et les gares sera "probablement obligatoire" prévient le gouvernement.

Un TER de la région Sud arrivant en gare
Un TER de la région Sud arrivant en gare © Maxppp - Sylvestre

Les principaux opérateurs de transports en commun, dont la SNCF, ont demandé au Premier ministre de rendre le port du masque obligatoire pour les passagers des trains et des bus, y compris dans les gares et arrêts. La distanciation sociale leur semble impossible à respecter. Ce que comprend le conseiller régional de PACA en charge des transports Philippe Tabarot : "Prenons les TER, qui sont des trains parfois sans réservation. On ne pourra pas refuser à un passager de monter au prétexte qu’il faut respecter des distances d’un mètre entre chaque usager et lui dire d’attendre le prochain train", commente l’élu.

Il faut donc garantir la sécurité de tous et pouvoir asseoir les usagers les uns à côté des autres. Le gouvernement prévoit aussi du gel hydroalcoolique disponible dans les gares et les stations.

La région PACA prévoit de rouvrir toutes les lignes TER à compter du 11 mai (cinq sont à l'arrêt en ce moment*) et un trafic ferroviaire plus soutenu avec 50 % des TER en circulation, 60 % aux heures de pointe et un trafic à 100% mi-juin. Le personnel sera-t-il suffisant pour faire rouler ces trains et assurer les contrôles ? La Région répond qu'elle "est confiante sur ce point".

Anticiper la demande et assurer un service minimum

La fréquentation est très faible en ce moment, les rames sont peu chargées pour minimiser les risques de contamination mais les usagers pourraient revenir en nombre si l’activité économique reprend. Actuellement, un TER sur cinq circule dans la région et 50% des trains aux heures de pointe dans les grandes agglomérations. Les déplacements sont réduits aux besoins vitaux et aux personnels autorisés, comme les commerçants indispensables, les soignants, les pompiers, les forces de l’ordre. Les personnels soignants voyagent gratuitement dans les transports de la région pendant la durée du confinement.

La Région a demandé aux entreprises de transports par autocars et à la SNCF, de concentrer les services du réseau régional ZOU! sur les liaisons indispensables et les heures de pointe. La fréquence des bus est réduite elle aussi. Dans les bus, la vente à bord a été supprimée, un espace de protection mis en place autour du conducteur et l'embarquement par la porte arrière est obligatoire. 

Les guichets SNCF sont fermés ainsi que ceux des Chemins de fer de Provence et de tous les points de vente ZOU! Les usagers sont invités à acheter leur titre de transport sur la boutique en ligne. Le nettoyage quotidien a été renforcé dans les rames TER, Chemins de fer de Provence et les bus avec l'usage de produits désinfectants. 

Quant aux transports scolaires, comment envisager leur reprise ? "Ça s'annonce très compliqué car il n'est pas possible d'organiser un transport à la demande, explique l'élu aux transports de la Région Philippe Tabarot. Nous serons en lien avec les établissements scolaires, les communes qui vont étaler leurs rentrées. Il faudrait grouper des cours sur une demi-journée pour les usagers des transports scolaires. Il ne doivent pas être pénalisés mais il faut une visibilité pour qu'on puisse organiser un plan de transport fiable."

La SNCF espère faire rouler 20% de ses TGV fin mai, 50% en juin et 100% en juillet.

* Il s'agit dans  les Alpes-Maritimes de la ligne Breil-Tende, dans les Bouches-du-Rhône de la ligne L'Estaque-Arenc Euroméditerrannée, dans le Vaucluse de la ligne Avignon centre-Avignon TGV et des liaisons interrégionales vers Lyon, Montpellier, Valence Gap ou Grenoble, provisoirement suspendues. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess