Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Le Léman Express

Le Léman Express de retour en gare d'Annemasse, "irresponsable" selon certains syndicats

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Le Léman Express reprend du service à Annemasse, en Haute-Savoie. À partir de ce lundi 6 avril, la liaison avec la Suisse va recommencer entre la gare française et Coppet. Mais cette réouverture de la gare d'Annemasse et la reprise du travail inquiètent certains syndicats des agents SNCF.

Le Léman Express
Le Léman Express © Radio France

Malgré la pandémie de coronavirus et le confinement en France, le Léman Express fait son retour en gare d'Annemasse. À partir de ce lundi 6 avril le trafic reprend entre la ville haut-savoyarde et Coppet, en Suisse. 

Des syndicats inquiets par le risque de contamination

Mais cette reprise ne fait pas que des heureux, notamment du côté des syndicats des agents SNCF. Certains d'entre eux la dénoncent et sont inquiets. C'est le cas par exemple de Sud Rail et de Philippe Gauthier, conducteur de train à Annemasse et représentant du syndicat. "Cette réouverture de la gare est irresponsable concernant le risque de propagation du virus, qui pourrait être dramatique en Haute-Savoie. Elle va remettre la population dans les trains et aussi exposer les salariés à une possible contamination. Il y a un risque que les gens ne respectent pas la distanciation sociale." Philippe Gauthier en veut à ses dirigeants. "On a une direction irresponsable et qui répond a des obligations économiques de la région et du canton de Genève."

Ils dénoncent le manque de protection

La gare d'Annemasse a été fermée durant près de trois semaines suite à la contamination d'un agent SNCF au coronavirus. De son côté, Force Ouvrière se dit favorable à une reprise du travail mais à condition d'être équipé de masques, ce qui n'est justement pas le cas selon Thomas Thulliez, agent à Annemasse et secrétaire adjoint FO dans la région Auvergne-Rhône-Alpes. "L'entreprise est dans l'incapacité de fournir des masques FFP2 aux agents d'escale de la gare d'Annemasse. Aujourd'hui, on nous parle d'un port du masque obligatoire mais la plupart des Français n'ont pas de masque à portée de main. Donc on fait comment ?

Ce n'est pas responsable de reprendre la connexion ferroviaire tant que le pic de la pandémie n'a pas été atteint - Philippe Gauthier, représentant Sud Rail

Thomas Thulliez, de FO, ne comprend également pas cette décision pour une autre raison : "On est confiné en France, pourquoi ouvrir une ligne uniquement à destination des frontaliers qui vont travailler en suisse alors que ça fait deux semaines qu'ils ont trouvé d'autres moyens de transport ? On va avoir juste 10-20% des voyageurs habituel.

"Les frontaliers ont pu trouver une solution"

Une reprise qui est donc prématurée selon les syndicats, notamment Sud Rail. "Ce n'est pas une urgence absolue. Jusqu'à maintenant, les frontaliers ont pu trouver une solution" explique Philippe Gauthier, qui craint un autre problème. "En Suisse, il y a des entreprises non essentielles qui sont ouvertes. On est pas dupe, il y a forcément des gens qui vont y aller et potentiellement propager le coronavirus. Ce n'est pas responsable de rependre la connexion ferroviaire tant que le pic de la pandémie n'a pas été atteint." Une dizaine d'agents seront au travail à partir de ce lundi en gare d'Annemasse. Sud Rail rappelle que les salariés peuvent faire jouer leur droit de retrait

Horaires adaptés

Les horaires sont adaptés : un train toutes les 30 minutes, de 6h à 22h, du lundi au dimanche. En revanche, "l'offre nocturne du vendredi et samedi" est supprimée selon Lémanis, l'opérateur du Léman Express. Le trafic entre Annemasse et Evian-Les-Bains / Annecy / St-Gervais-les-Bains-Le Fayet reste lui suspendu, mais des bus sont mis en place. Tous les informations sur le trafic sont à retrouver ici.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu