Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les aéroports touchés de plein fouet

Une chute de 90% pour Nice Côte d'Azur et Marseille Provence, premier et quatrième aéroports de Province, Toulon Hyères et Avignon Provence sont fermés depuis fin mars aux vols commerciaux. Les conséquences économiques sont très importantes.

l’Aéroport Marseille Provence vide
l’Aéroport Marseille Provence vide © Radio France - AMP

13 millions d'euros par mois de pertes pour Marseille Provence et des centaines d'entreprises sous traitantes directement impactées. La reprise se prépare avec de grosses inquiétudes, cela au moment ou la présidence de la République annonce le port obligatoire du masque dans les transports .

Marseille Provence a perdu 99% de son trafic sur les trois dernières semaines, un seul terminal, le 1B fonctionne, tous les autres sont fermés. Aujourd'hui, seulement cinq vols par jour, un vers Roissy et quatre vers la Corse, au lieu des 150 habituels. Nice Côte d'Azur est passé de 35.000 passagers par jour à un maximum de 300 avec, uniquement une fois par jour, la desserte de la Corse et de Paris-Charles-de-Gaulle. Seul le terminal 2 est en service.

Marseille Provence est en revanche le site de réception de millions de masques en provenance de Chine avec plusieurs vols. Le rapatriement des équipages des paquebots de croisière a été organisé aussi depuis cette plateforme.

L'inquiétude est grande sur la reprise. Les directions  travaillent sur la mise en place de toutes les mesures barrières avec notamment la réorganisation des parcours passagers jusqu'à l'avion. Elles prévoient déjà une baisse très importante de la fréquentation de leurs sites et donc du transport aérien pour le reste de l'année, moins 75% en juin et moins 54% en juillet par rapport à 2019, pour Marseille Provence.

Des chiffres à réajuster en fonction des réouvertures des frontières, notamment dans l'espace Schengen.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess