Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : les transporteurs normands s'interrogent sur les conditions du ramassage scolaire en mai

Les entreprises de transport devront prendre des mesures pour assurer de manière sécurisée le ramassage scolaire en mai. Comment va-t-il se dérouler ? Pour l'instant, c'est le flou.

Les cars scolaires vont reprendre du service en mai
Les cars scolaires vont reprendre du service en mai © Radio France - Marie-Laurence Dalle

La rentrée des classes se fera à partir du 11 mai, de manière progressive. De nombreux élèves utiliseront à nouveau le car pour rejoindre leur établissement scolaire. Les compagnies de transport vont reprendre du service dans des conditions très strictes en cette période de crise sanitaire. Un véritable casse-tête. 

De nombreuses questions 

"La reprise des services scolaires pose plusieurs questions que ce soit sur les aspects sociaux mais aussi sur les mesures sanitaires pour les passagers, les impacts sur l'exploitation des transports", indique Stéphane Boubet, président de la Fédération nationale des transports de voyageurs en Normandie. La Fédération attend notamment des recommandations précises sur le port du masque. Sera-t-il obligatoire pour le conducteur et les passagers ? "Nous avons également des attentes sur la distanciation dans les cars", ajoute Stéphane Boubet. 

Mais pour les entreprises, il est également question du nettoyage des bus."Nous avons l'obligation de désinfecter les véhicules. Qui va faire ce nettoyage et comment le réaliser ? Certains sont stationnés dans des dépôts mais d'autres le sont en campagne avec des difficultés logistiques plus importantes", souligne Alexis Jauffret, directeur de l'entreprise de transport Keolis en Seine-Maritime. 

Les salariés ayant des enfants sont également dans des situations compliquées. Les dates de rentrée vont être échelonnées sur plusieurs semaines, ce qui pourrait être un véritable casse-tête pour l'élaboration des plannings. "Nous devons nous assurez que nous avons suffisamment de conducteurs pour assurer l'ensemble des transports", précise Alexis Jauffret. Les collectivités et les entreprises doivent discuter des modalités de reprise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess