Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Nouvelle souche de coronavirus : ces pays qui suspendent leurs liaisons avec le Royaume-Uni

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

De nombreux pays de l'Union européenne, dont la France, et ailleurs dans le monde, ont décidé ce dimanche la suspension des liaisons à destination et/ou en provenance du Royaume-Uni. La Grande-Bretagne fait face à une nouvelle souche de coronavirus, potentiellement plus contagieuse.

Des avions au sol à l'aéroport de Londres Gatwick.
Des avions au sol à l'aéroport de Londres Gatwick. © AFP - BEN STANSALL / AFP

La France a décidé ce dimanche soir de suspendre tous les déplacements en provenance du Royaume-Uni pour éviter la propagation d'une nouvelle souche de coronavirus détectée dans le pays et considérée comme plus contagieuse. Comme elle, de nombreux pays ont durci les règles de circulation en provenance ou à destination du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique a d'ailleurs décidé de durcir très fortement le confinement, dès ce dimanche 20 décembre, pour 38 millions d'habitants du sud-est de l'Angleterre, Londres y compris.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'agence européenne des maladies ont appelé dimanche leurs membres en Europe à renforcer leurs contrôles pour combattre la propagation de cette nouvelle variante du coronavirus.

L'Espagne a demandé dimanche  une réponse "coordonnée" de l'Union européenne sur la question alors qu'un entretien est prévu entre Paris, Berlin et l'exécutif de l'UE. Boris Johnson doit présider ce lundi une réunion "pour discuter de la situation concernant les déplacements internationaux et en particulier les flux réguliers du fret vers et à partir du Royaume-Uni".

La nouvelle souche du virus est "hors de contrôle", a reconnu dimanche le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock. "Ce sera très difficile de la garder sous contrôle jusqu'à ce qu'un vaccin soit largement diffusé". Les experts de l'Union européenne sont toutefois arrivés à la conclusion que les vaccins actuels contre le Covid-19 restaient efficaces face à cette nouvelle souche, a annoncé ce dimanche soir le gouvernement allemand. 

La France

La France suspend à partir de dimanche minuit et pour 48 heures tous les déplacements de personnes en provenance du Royaume-Uni, "y compris liés aux transports de marchandises, par voie routière, aérienne, maritime ou ferroviaire", a indiqué Matignon à l'issue d'un Conseil de défense de dernière minute. "Seul le fret non accompagné sera donc autorisé. Les flux de personnes ou de transports en direction du Royaume-Uni ne sont pas concernés", ont précisé les services du Premier ministre. 

"Nous veillerons particulièrement à la situation spécifique des ressortissants français qui ont prévu de rentrer en France pour passer les fêtes de fin d'année en famille. Nous les incitons d'ores-et-déjà à prendre leurs dispositions pour réaliser un test PCR dans les prochains jours", a ajouté Matignon.

L'Italie

L'Italie annonce dimanche la suspension des vols à destination et en provenance du Royaume-Uni, selon le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio. "Le Royaume-Uni a lancé une alerte concernant une nouvelle forme de Covid qui serait le résultat d'une mutation du virus. Comme gouvernement nous avons le devoir de protéger les Italiens et pour cette raison (...) nous allons signer, avec le ministre de la Santé, un décret pour suspendre les vols avec la Grande-Bretagne."

L'Italie a, du reste, annoncé dimanche soir avoir détecté un premier cas diagnostiqué par l'hôpital militaire Celio de Rome.

L'Espagne et le Portugal

Le gouvernement espagnol a annoncé lundi avoir décidé, en accord avec son homologue portugais, de suspendre à partir de mardi les vols en provenance du Royaume-Uni. "Le gouvernement espagnol a décidé, de façon concertée avec le Portugal, de suspendre les vols en provenance du Royaume-Uni à partir de demain (mardi), sauf pour les citoyens espagnols et les résidents" en Espagne, a indiqué le gouvernement espagnol dans un communiqué. 

L'Espagne a par ailleurs annoncé qu'elle allait renforcer les contrôles au niveau de sa frontière avec Gibraltar, enclave britannique située dans l'extrême sud de la péninsule. Selon Londres, des personnes porteuses de cette nouvelles souche ont été détectées à Gibraltar, où des milliers d'Espagnols vont travailler tous les jours.

Les Pays-Bas

Le gouvernement néerlandais a été le premier dans l'Union européenne à suspendre tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni après la découverte aux Pays-Bas d'un cas de contamination par une variante du coronavirus circulant dans une partie du territoire britannique. Cette suspension des vols a pris effet dimanche à 6 heures et est en vigueur jusqu'au 1er janvier. "_Une mutation infectieuse du virus du Covid-19 est en circulation au Royaume-Uni. On dit qu'elle se diffuse plus facilement et plus vite et qu'elle est plus difficile à détecte_r", a déclaré le ministère néerlandais de la Santé dans un communiqué. 

Les passagers des ferries en provenance du Royaume-Uni se verront également refuser l'accès aux Pays-Bas à leur arrivée dans les ports néerlandais, a déclaré dimanche soir le gouvernement dans un communiqué.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte explique cette décision comme "préventive" et appelle les citoyens néerlandais à ne pas voyager sauf en cas d'absolue nécessité. Selon le ministère néerlandais de la Santé, "l'étude d'un cas aux Pays-Bas au début de décembre a révélé un virus correspondant à la variante décrite au Royaume-Uni".

Le Danemark

Le Danemark, qui a lui même détecté neuf cas de la souche britannique sur son sol, a aussi suspendu jusqu'au 23 décembre à 10H00 (09H00 GMT) les vols venant de Grande-Bretagne sans, toutefois, annoncer de mesures pour les voyageurs déjà arrivés. Ce délai permettra au gouvernement d'"évaluer les mesures à prendre", a dit le ministre danois des Transports, Benny Engelbrecht.

"Le Danemark est dans une situation très grave", a-t-il fait valoir dans un communiqué. "Le virus Covid-19 muté, qui s'est propagé rapidement à Londres et dans d'autres régions d'Angleterre, pourrait, selon les autorités sanitaires, rendre le contrôle de l'infection encore plus difficile", a-t-il ajouté.

La Belgique

La Belgique a décidé de suspendre les liaisons aériennes et le trafic ferroviaire en provenance du Royaume-Uni à partir de dimanche soir minuit. Le Premier ministre Alexander De Croo a précisé à la télévision belge VRT que la durée de la suspension serait d'au moins 24 heures.  

L'Allemagne

De son côté, l'Allemagne a annoncé dans un premier temps ce dimanche qu'elle allait restreindre "les possibilités de liaison" les liaisons avec le Royaume-Uni et l'Afrique du Sud, avant de décider de suspendre toutes ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne "à partir de dimanche minuit". Une exception est faite pour les vols cargo de transport de marchandises.

En parallèle, à partir de lundi, "nous allons restreindre toutes les entrées" sur le territoire allemand de citoyens britanniques et sud-africains par voie maritime, ferroviaire ou routière, a souligné le ministre allemand de la Santé. "Une contagion beaucoup plus rapide de la maladie changerait fortement la donne", a-t-il dit, alors que l'Allemagne fait partie des pays européens les plus affectés par la nouvelle vague.

L'Autriche

Comme l'Allemagne, l'Autriche "veut également imposer" une interdiction d'atterrissage sur les vols en provenance de Grande-Bretagne. Le ministère de la santé l'a annoncé dimanche à l'agence de presse autrichienne APA. Les détails sont en cours d'élaboration.

L'Irlande

L'Irlande a également annoncé qu'elle allait elle aussi suspendre ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne pendant "au moins" 48 heures dès dimanche à minuit. "Les vols sont interdits pendant au moins 48 heures. L'interdiction est en place pour demain lundi (...) et mardi", a indiqué le gouvernement dans un communiqué, en précisant que cette mesure serait réévaluée mardi. Les liaisons maritimes continueront d'être assurées.

La Pologne

La Pologne va suspendre à compter de ce lundi soir les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni, a déclaré le porte-parole du gouvernement polonais via Twitter.

La Norvège

La Norvège a à son tour annoncé lundi une suspension des vols en provenance du Royaume-Uni.
La décision prend effet ce lundi pour une durée de 48 heures, "dans un premier temps".

"Nous devons nous assurer que la variante du virus qui a été détectée en Grande-Bretagne se propage le moins possible en Norvège", a expliqué le ministre norvégien de la Santé, Bent Høie. "C'est pourquoi nous suspendons maintenant les vols directs en provenance de Grande-Bretagne et nous renforçons les mesures pour les voyageurs venant de cette zone", a-t-il ajouté dans un communiqué.

Au-delà de la suspension des vols et de la quarantaine de dix jours imposée aux personnes arrivant de l'étranger, les voyageurs en provenance du Royaume-Uni devront jusqu'au 10 janvier se soumettre à des tests et s'enregistrer auprès des autorités. Ceux arrivés au cours des 14 derniers jours sont aussi priés de se manifester auprès de leur municipalité de résidence et de se faire tester.

La Finlande et la Suède

Dimanche, la Finlande a décrété une suspension pour deux semaines de tous les vols de passagers en provenance du Royaume-Uni, à compter de ce lundi 12H00 (10H00 GMT) et jusqu'au 4 janvier.

La Suède quant à elle a annoncé dimanche qu'elle allait également suspendre les vols depuis le Royaume-Uni. Le gouvernement a également annoncé fermer sa frontière avec le Danemark, pour éviter notamment que des Danois ne viennent faire des courses en Suède, alors que les boutiques sont fermées côté danois, a expliqué le ministre de l'Intérieur Mikael Damberg lors d'une conférence de presse.

La Bulgarie, la Roumanie et la Croatie 

La Bulgarie a suspendu toutes ses liaisons aériennes avec la Grande-Bretagne jusqu'au 31 janvier, la Roumanie fait de même pour deux semaines à partir de lundi après-midi. Enfin, la Croatie a suspendu les liaisons aériennes de passagers en provenance du Royaume-Uni pour 48 heures.

Et en dehors de l'Union européenne ?

Le Maroc a suspendu les vols en provenance du Royaume-Uni depuis dimanche. La Tunisie suspend à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre" tous les vols à l'arrivée, au départ et au transit entre ses aéroports et ceux la Grande Bretagne, de l'Afrique du Sud et de l'Australie. L'Algérie a décidé de ne plus rapatrier de ressortissants algériens de Grande-Bretagne (seuls les vols de rapatriement en Algérie sont autorisés puisque les frontières sont fermées depuis le 17 mars).

La Suisse a interrompu ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni et l'Afrique du sud depuis dimanche minuit, jusqu'à nouvel ordre. Toute personne venue de ces deux pays depuis le 14 décembre sera soumise à une quarantaine obligatoire de 10 jours.

Estonie, Lettonie et Lituanie ont suspendu leurs vols en provenance du Royaume-Uni. La Macédoine a également suspendu tous les vols en provenance du Royaume-Uni et impose un isolement de 14 jours pour toutes les personnes y ayant séjourné.

La Turquie a suspendu les liaisons aériennes en provenance de Grande-Bretagne, du Danemark, des Pays-Bas et d'Afrique du sud.

La Russie suspend pour une semaine ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, à compter de ce mardi minuit. Le Canada a décidé de suspendre pour 72 heures les vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne. L'Argentine a suspendu les vols en provenance du Royaume-Uni. Le Chili fera de même à partir de mardi. Le Salvador a interdit l'entrée sur son territoire à quiconque ayant séjourné au Royaume-Uni ou en Afrique du sud dans le mois écoulé. 

Hong Kong a annoncé lundi la suspension de ses vols de passagers en provenance de Grande-Bretagne, à compter de minuit. Quiconque arrive dans l'ex-colonie britannique alors qu'il a séjourné au Royaume-Uni dans les 14 jours qui ont précédé devra observer une quarantaine plus longue que celle actuellement prévue. L'Inde va suspendre tous les vols en provenance de Grande-Bretagne jusqu'au 31 décembre.

L'Iran a suspendu ses vols en provenance de Grande-Bretagne pour deux semaines. L'Arabie saoudite a suspendu dimanche les vols internationaux et l'accès par les passages terrestres et par ses ports à son territoire pour au moins une semaine, avec une prolongation possible d'une semaine supplémentaire. Tous les passagers qui sont arrivés à compter du 8 décembre d'Europe ou de toute autre région du monde où la nouvelle variante du virus a été signalée devront s'isoler pendant deux semaines. Le sultanat d'Oman a décidé de fermer toutes ses frontières aux déplacements des personnes pour une semaine à partir de mardi. Le Koweit a ajouté le Royaume-Uni à sa liste de pays "à haut risque" et interdit les vols.

Israël a annoncé dimanche interdire l'entrée sur son sol aux ressortissants étrangers en provenance du Royaume-Uni, du Danemark et d'Afrique du Sud. Les autorités israéliennes ont également annoncé des règles strictes pour les Israéliens qui rentrent de ces pays, affirmant qu'ils seraient confinés dans des hôtels gérés par l'armée et servant de centres de quarantaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess