Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Corrèze : un passage piétons en 3D pour faire ralentir les voitures

samedi 21 avril 2018 à 18:02 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin et France Bleu

La ville de Malemort, à côté de Brive, teste depuis quelques jours un passage piétons d'un nouveau genre. Il donne l'illusion à l'oeil d'être en trois dimensions et doit inciter les automobilistes à freiner.

Un effet d'optique fait apparaître des cubes au lieu des bandes blanches traditionnelles
Un effet d'optique fait apparaître des cubes au lieu des bandes blanches traditionnelles © Radio France - Nicolas Blanzat

Malemort-sur-Corrèze, France

Ce passage piétons vient d'être mis en test sur la très fréquentée route 1089, celle qui va de Brive à Tulle, où circulent 15 à 20.000 véhicules par jour, dans une zone où la vitesse est limitée à 30km/h dans la traversée de Malemort. "L'automobiliste arrivant, au lieu de voir les traditionnelles bandes blanches, a l'impression de voir trois cubes" explique Philippe Brugeat, le directeur des services techniques de la ville. Car ces cubes se forment grâce à des lignes de fuite formant des blocs. Chacun est peint d'une couleur différente, allant du blanc au noir en passant par le gris foncé et le gris clair.

Des cubes apparaissent au lieu des bandes traditionnelles

Pour savoir si ce dispositif, déjà testé ailleurs en France depuis environ un an, est efficace, un radar a été disposé pour un mois : 15 jours avant l'installation du passage et 15 jours depuis son installation pour comparer les vitesses. "Si ça marche bien, on réfléchira à en faire d'autres ailleurs dans la commune" embraye Alain Rigoux, le 1er adjoint en charge des travaux, qui précise que ces passages innovants ont vocation à être déployés seulement dans les zones particulièrement dangereuses. C'est l'entreprise corrézienne PSMS, basée à Egletons, qui a réalisé cet aménagement. A titre gratuit car il doit servir de témoin à d'autres collectivités intéressées. Mais cet équipement coûte deux à trois fois plus cher qu'un passage piétons classique.