Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Corsica Linea – La Méridionale, vers la fin d’une collaboration historique ?

jeudi 25 octobre 2018 à 5:32 Par Patrick Rossi, France Bleu RCFM

La desserte maritime de la Corse devrait prendre une nouvelle tournure. Le dépôt des candidatures pour la future délégation de service public a été fixé au 5 novembre 2018. Corsica Linea et la Méridionale ne renouvelleraient pas leur partenariat historique.

Vers la fin d'un partenariat historique ?
Vers la fin d'un partenariat historique ? © Radio France - Patrick Rossi

Corse, France

Les compagnies maritimes n'ont plus qu'une dizaine de jours pour se positionner dans le cadre de l'appel d'offres pour la future desserte maritime entre Corse et continent. L'office des transports a en effet fixé au 5 novembre 2018, dernier délai, le dépôt de ces candidatures suivant le cahier des charges établi et annoncé en juillet dernier.
Les compagnies choisies ne bénéficieront que d'une délégation de service public transitoire. Une DSP de 15 mois, allant du 1er octobre 2019 au 31 décembre 2020, mais qui servira de test à la suivante qui sera établie, en revanche, sur dix ans.
Les enjeux sont d'importance. Et on peut d’ores et déjà annoncer qu'une nouvelle bataille navale se profile entre la Corsica Linea et la Méridionale.

La Méridionale défendra son dossier dans le cadre de la future DSP - Radio France
La Méridionale défendra son dossier dans le cadre de la future DSP © Radio France - Patrick Rossi

Finis les mariages pour ramasser la corbeille de la délégation de service public. Le nouvel appel d'offres devrait marquer un nouveau virage dans les liaisons corse-continent avec, cette fois, une unicité des candidatures.
Plus clairement, Corsica Linea devrait affirmer son indépendance et prendre le large vis à vis de la Méridionale, partenaire historique de feu « SNCM » sur la desserte de la Corse.
Les deux compagnies étaient côte à côte l'an dernier pour le premier appel d'offres de la toute jeune Corsica Linea. Mais déjà, cette union portait en elle les prémices d'un divorce.
Question de stratégie économique et de développement d'un territoire ! Question de perception aussi entre une société désormais gérée par un conglomérat de 150 entreprises corses et une autre restée "plus lointaine" voire "plus indifférente" à tel point qu'elle a même supprimé toute représentation régionale avec l'éviction du directeur local de la Méridionale, Victor Castellani.
Corsica Linea se sentirait assez forte aujourd'hui pour y aller seule, forte de la fiabilité apportée à ses lignes (plus de grève), de l'aide à l'emploi et aux fournisseurs locaux et de l'augmentation de son trafic fret.
Sera-t-elle assez forte aussi pour candidater sur les sept lignes de cette délégation de service public, sachant qu'elle en dessert actuellement quatre pour trois à la Méridionale ?
Réponse le 5 Novembre.