Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Côte-d'Or : les entreprises du transport routier peinent à recruter

-
Par , France Bleu Bourgogne

Jusqu'à la fin de la semaine, les entreprises du transport ouvrent leurs portes aux demandeurs d'emplois. Le secteur propose cette année plus de mille trois cents postes dans la région et veut séduire des candidats en leur permettant d'aller au delà des idées reçues.

Les camions de l'entreprise Trans Europ Express à Gevrey Chambertin
Les camions de l'entreprise Trans Europ Express à Gevrey Chambertin © Radio France - Christophe Tourné

Dijon, France

Un besoin de main d'oeuvre important 

Depuis le début de cette année 2019, ce ne sont pas moins de 1 375 projets de recrutement de conducteur routier et grand routier qui sont proposés dans les entreprises du transport routier de Bourgogne - Franche-Comté. Cela représente plus du tiers (35%) des offres d'emplois. 

Selon l'enquête "Besoins en main d'oeuvre" de Pôle Emploi,  cet important besoin de recrutement classe ces métiers dans le TOP 20 de ceux les plus recherchés. 

C'est pour cette raison que pour la deuxième année consécutive, Pôle Emploi Bourgogne - Franche-Comté, la Fédération Nationale des Transports Routiers et la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs, organisent cette semaine "Les journées du Transport". 

27 entreprises et six organismes de formation de la région y participent. Elles ouvrent leurs portes aux candidats. 

Le désarroi des entrepreneurs

Parmi les entreprises qui participent à cette opération, il y a la société Trans Europe Express (T.E.E) à Gevrey Chambertin. Elle reçoit des demandeurs d'emplois pour leur présenter l'entreprise et les postes proposés. C'était le cas ce mercredi matin et une deuxième visite est prévue ce jeudi. Mais son gérant, Claude Cucherousset est assez pessimiste quand au résultat. 

Claude Cucherousset, le gérant de la société Trans Europ Express à Gevrey Chambertin - Radio France
Claude Cucherousset, le gérant de la société Trans Europ Express à Gevrey Chambertin © Radio France - Christophe Tourné

On en est arrivé à réduire notre activité parce qu'on ne trouve pas de personnel - Claude Cucherousset

Le chef d'entreprise explique que sur les sept personnes attendues pour la première visite, seulement deux se sont présentées au final. Ce n'est d'ailleurs pas, selon lui, le métier qui pose problème mais le travail en général. C'est un problème générationnel.  

Trans Europe Express propose en permanence entre trois et cinq postes par mois. Elle est même contrainte de réduire son activité faute de personnel. Et même le financement du permis poids lourd par Pôle Emploi il y a deux ans, s'est révélé être un échec.  Claude Cucherousset explique que "les gens sont rentrés dans l'entreprise en février, au mois de mai, il n'en restait plus."

L'entreprise Trans Europ Express - Radio France
L'entreprise Trans Europ Express © Radio France - Christophe Tourné

L'opération "La route de l'avenir" se poursuit jusqu'à la fin de la semaine. Voici les rendez vous prévus dans le bassin dijonnais. 

Le calendrier  - Aucun(e)
Le calendrier -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu