Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

Coulounieix-Chamiers : les travaux du BHNS commencent à se faire sentir

-
Par , France Bleu Périgord

Les travaux pour la mise en place du futur bus à haut niveau de service du Grand Périgueux ont commencé le 22 juillet à Coulounieix-Chamiers. Ils doivent durer 4 mois. Mais déjà le chantier se fait sentir chez les commerçants impactés par la fermeture d'une partie de l'avenue du Général de Gaulle.

Depuis le 22 juillet la circulation est coupée sur une partie de l'avenue du Général de Gaulle
Depuis le 22 juillet la circulation est coupée sur une partie de l'avenue du Général de Gaulle © Radio France - CGN

Coulounieix-Chamiers, France

Que vous arriviez par le rond-point des Izards ou celui des Pyramides vous ne pouvez pas les rater : le chantier du futur bus à haut niveau de service du Grand Périgueux a commencé le 22 juillet à Coulounieix-Chamiers. Les travaux doivent s'étendre sur quatre mois. Déjà l'impact financier se fait sentir chez les commerçants impactés par la fermeture à la circulation de l'avenue du Général de Gaulle : moins 10 à 20% de chiffre d'affaires selon eux. 

L'agglomération du Grand Périgueux a déjà reçu deux dossiers de demande d'indemnisation de commerçants impactés par le chantier. Dont celui de Thierry Cipière, maire adjoint à Périgueux et pharmacien à Coulounieix-Chamiers. Il chiffre à 15% environ la perte pour son commerce, "mais je pense à d'autres pour qui ça doit être bien pire", précise-t-il. 

Un peu plus bas, à la clinique vétérinaire des pyramides, l'impact s'est surtout fait sentir pendant deux jours : l'accès au parking de l'établissement était fermé. Pour le reste de la durée des travaux, les médecins ont obtenu que le parking reste entièrement accessible. Une bonne nouvelle pour les clients qui ne se voyaient pas traverser le rond-point avec leurs animaux malades. Riverains ou commerçants, tous craignent maintenant la fin des vacances et le début des embouteillages !