Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cyclistes à Toulouse : la galère de la circulation en ville

-
Par , France Bleu Occitanie

Il y a de plus en plus de vélos dans les rues de Toulouse. Depuis le confinement, c'est même une tendance nationale. Mais ce n'est pas souvent facile de rouler en sécurité tant ils sont nombreux.

Depuis le confinement, la pratique du vélo a nettement augmenté en ville, comme à la campagne.
Depuis le confinement, la pratique du vélo a nettement augmenté en ville, comme à la campagne. © Maxppp - Le Mensuel

Vous l'avez sûrement remarqué, les vélos à Toulouse sont partout. Selon l'association Vélos et territoires, la fréquentation cycliste a augmenté de 87% si l'on compare le début d'été de l'année 2019 à cette année. Et cette tendance s'observe en ville comme à la campagne. Mais les villes sont-elles prêtes à recevoir ce flux de vélos ? Certains cyclistes sont inquiets.

Le canal du Midi ressemble presque à une autoroute à vélos. Certains ont mis leur casque et respectent les panneaux mais d'autres ont une conduite plus libre. "Peut-être que moi-même je suis le premier aussi. Je regarde à droite et à gauche au feu rouge. Bon, il n'y a rien, je passe. C'est dangereux, je le reconnais", glisse Jeannot.

Un peu plus loin, Claire est elle-aussi à vélo, avec à l'arrière son fils. "Depuis que je roule avec mon enfant derrière je fais beaucoup plus attention : aucun contresens. Je respecte absolument tout. Et même les pistes cyclables à sens inverse, je ne les prends pas. c'est trop périlleux", assure-t-elle.

Un problème de cohabitation avec les autres usagers

Pour beaucoup de cyclistes, le problème vient principalement des voitures. Maxime se sert de son vélo tous les jours pour aller travailler. "Je trouve les gens plutôt disciplinés. Aujourd'hui les infrastructures ne sont pas adaptées à la cohabitation entre les vélos et les voitures mais je trouve que les gens font globalement attention", assure-t-il.

Pour tenter de rassurer des cyclistes inquiets par le fait de se déplacer en vélo en ville, la Maison du Vélo à Toulouse à mis en place des cours de "circulation dans la ville". Mathilde est responsable du pôle vélo-école : "Ça arrive de se retrouver devant ou derrière un bus et ça peut être impressionnant voire dangereux si on s'y prend mal, reconnaît Mathilde. On vient donner les clés de comportement et de vigilance des cyclistes et futurs cyclistes.". Les futurs cyclistes devraient arriver dès lundi prochain, avec la rentrée scolaire.

Apprendre à faire du vélo

Si beaucoup se sont remis au vélo, d'autres ont même commencé la pratique. C'est le cas de Chantal. Elle n'avait jamais fait de vélo avant. "J'avais mes copines qui me disaient on va à tel resto. Il y avait des vélos à côte mais je ne pouvais pas dire que je ne pouvais pas prendre un vélo", se souvient-elle.

Alors le confinement passé, elle décide de s'y mettre. Elle s'inscrit à la Maison du Vélo pour des cours débutants. Elle espère maintenant pouvoir rouler dans les rues de Toulouse avant Noël.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess