Transports

Cyclistes imprudents dans l'agglomération de Tours : la police va sévir

Par Valentine Schira, France Bleu Touraine mardi 22 septembre 2015 à 18:16

Une jeune cycliste à Tours
Une jeune cycliste à Tours © Radio France - Valentine Schira

Les policiers de Tours sont excédés par les infractions au code de la route de plus en plus nombreuses commises par des cyclistes. Ils vont lancer des actions de verbalisation avec un mot d'ordre : la "tolérance zéro".

Le nombre de cyclistes impliqués dans des accidents a augmenté de 16% dans l'agglomération tourangelle depuis le début de l'année. Quant au nombre d'infractions commises par des cyclistes, il est "en augmentation exponentielle" d'après le capitaine Michel Beaume, chef du service d'ordre public et de sécurité routière à la direction départementale de la sécurité publique d'Indre-et-Loire.

135 euros d'amende pour les cyclistes qui téléphonent ou écoutent de la musique à vélo.

Dans le viseur de la police de Tours, notamment, les cyclistes qui écoutent de la musique ou qui téléphonent à vélo. C'est interdit depuis le 1er juillet et cela peut causer des accidents graves.  Une mise en garde d'autant plus importante après l'accident qui a causé de graves blessures à un cycliste samedi près de l'arrêt de tram Beffroi. Ce jeune homme a vélo a été renversé par une rame après avoir grillé la priorité au tramway, sans doute à cause d'un moment d’inattention. Il écoutait de la musique avec des écouteurs au moment de l'accident. "Il n'a entendu ni la rame arriver ni le klaxon actionné par le conducteur du tram" explique le capitaine Michel Beaume, qui précise que "porter des écouteurs ou téléphoner à vélo c'est risquer une amende de 135 euros".

La police va lancer des contrôles ciblés à partir de lundi prochain** auprès des cyclistes de l'agglomération tourangelle pour verbaliser les comportements dangereux comme le téléphone ou la musique à vélo mais aussi, notamment, les défauts d'éclairage ou le fait de rouler sur la voie du tram. Des contrôles qui seront menés, d'après le capitaine Michel Beaume, "avec la plus grande sévérité".