Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports DOSSIER : Transports, circulation : les principaux points noirs en France

Points noirs France Bleu de la mobilité : Villedieu-sur-Indre attend toujours la déviation de la D943

jeudi 28 février 2019 à 4:01 Par Carl Dechâtre, France Bleu Berry

France Bleu propose ce jeudi une journée consacrée à la mobilité et aux difficultés du quotidien. Parmi les points noirs de l'Indre: la D943, axe structurant mais inadapté du département, pose de nombreux problèmes dont la traversée de Villedieu-sur-Indre où le trafic est le plus intense de l'Indre.

Un millier de camions traversent chaque jour la commune de Villedieu-sur-Indre : stop ou encore ?
Un millier de camions traversent chaque jour la commune de Villedieu-sur-Indre : stop ou encore ? © Radio France - Carl Dechâtre

Indre, Centre-Val de Loire, France

C'est l'un des axes les plus fréquentés et aussi les plus accidentogènes du département de l'Indre entre 5000 et 9000 véhicules/jour selon les tronçons dont un millier de poids lourds -sur toute sa longueur- l'empruntent, la D 943 entre Tours et Châteauroux est un des axes structurants du département mais pas forcément le plus apprécié de ses usagers !  

Temps de trajet trop long, trafic trop chargé, insécurité. Sur cette route, des communes aussi ne supportent plus d'être traversés par ce trafic porteur de nuisances sonores, sanitaires et sécuritaires. C'est le cas par exemple à La Châtre ou encore à Villedieu-sur-Indre ou depuis plusieurs décennies des projets de déviations sont évoqués sans jamais aboutir. 

La déviation enfin sur les rails ?

Un nouveau projet lancé l'année dernière semble pourtant prêt à voir le jour : une déviation de la D 943 par Nord de la commune. Il s'agit en fait d'un tracé datant de 2010 ressorti des tiroirs et avec cette fois un financement déjà assuré à 75% selon le département.  Le projet a fait l'objet fin 2018 de dernières négociations entre des agriculteurs, des habitants du hameau de Chambon à l'ouest de la commune les élus municipaux et départementaux pour arriver à un consensus sur le point précis de de déviation et les aménagements routiers à mettre en place à l'Ouest de la commune. 

Les agriculteurs s'opposaient à une trop grande destructions de terrains agricoles mais les habitants voulaient être assurés d'un meilleur confort tout en gardant certaines commodités. Pour Lionel Thura, adjoint au maire de la commune de Villedieu-sur-Indre, _"_Une réelle écoute a été apportée, le rond-point de jonction à la déviation a été éloigné à 200 mètres des habitations, des points de traversée entre deux parties du hameau ont pu être maintenues, une courbe sera retravaillée pour une meilleure visibilité, un revêtement anti-bruit est prévu et un arrêt d'autocar sera sécurisé." 

Lionel Thura, adjoint au maire de la commune, estime que des avancées réelles ont été obtenues sur le tracé de cette déviation pour les habitants du hameau de Chambon à l'ouest de Villedieu - Radio France
Lionel Thura, adjoint au maire de la commune, estime que des avancées réelles ont été obtenues sur le tracé de cette déviation pour les habitants du hameau de Chambon à l'ouest de Villedieu © Radio France - Carl Dechâtre

Commerçants inquiets

Mais le consensus n'est pas accepté par tous les habitants, les commerçants de centre-bourg sont au mieux incertains, au pire farouchement opposés à ce projet. En plein centre du bourg de Villedieu, beaucoup de ces professionnels pensent que le commerce dépend directement du passage . Au bureau de tabac on estime même que 20% du chiffre d'affaires est lié au trafic routier. Du côté de la commune on estime que l'absence de trafic routier pourra être compensée par une plus grande fréquentation piétonne. Quoi qu'il en soit, cette déviation n'est pas encore en place. Entre les études, l'enquête publique, le bouclage du financement, la réalisation des travaux, beaucoup d'étapes et d'obstacles reste à franchir. La mise en service de cette déviation n'est pas attendue avant au au moins l'année 2023.

Accidentologie

Une autre donnée à prendre en compte est bien sûr la sécurité. Par l'importance de son trafic et sa configuration en 2 voies, la D943 est redoutée des automobilistes, les dépassements dangereux y sont fréquents et des drames ont eu lieu à plusieurs reprises. le 30 aout dernier encore à Villedieu-sur-Indre un accident avait fait 5 blessés dont 2 graves. Ces 6 dernières années la partie indrienne de cet axe entre Châteauroux et Tours a été le théâtre de 23 accidents corporels dont 4 mortels pour un bilan global de 4 morts et 31 blessés.

→ Transports, circulation : découvrez la carte France Bleu des principaux points noirs en France.