Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

De nouvelles expérimentations lancées à Limoges pour des routes plus intelligentes

-
Par , France Bleu Limousin, France Bleu

Limoges Métropole continue ses expérimentations pour rendre nos routes plus intelligentes. Différents revêtements ont déjà été testés sur les chaussées, afin de réduire l'éclairage et les factures d'énergie, mais la communauté urbaine veut aller encore plus loin.

Le dispositif Lumiroute®, testé sur le boulevard Schuman à Limoges, a déjà permis de réduire l'éclairage et donc les factures d'électricité.
Le dispositif Lumiroute®, testé sur le boulevard Schuman à Limoges, a déjà permis de réduire l'éclairage et donc les factures d'électricité. - © Limoges Métropole

Limoges, France

Limoges Métropole fait la chasse au gaspillage d'énergie et va donc continuer ses expérimentations pour réduire l'éclairage sur les routes, tout en maintenant suffisamment de lumière pour assurer la sécurité des usagers. Une première étape a déjà été franchie avec le dispositif Lumiroute®, testé pendant trois ans sur le boulevard Schuman à Limoges. Plusieurs types de revêtements avaient été installés, combinés avec de nouvelles ampoules LED moins gourmandes en énergie. Ces chaussées plus claires ont permis "d'abaisser la puissance d'éclairage de 56 à 71%" se réjouit Patrick Tardieu, le directeur des études techniques à Limoges Métropole.

De la porcelaine dans le bitume, pour réfléchir la lumière

Dans le même esprit, Limoges Métropole a investit dans des revêtements intégrants de la porcelaine, pour réfléchir la lumière sur certaines portions de route. Installée notamment sur des ralentisseurs de l'avenue du midi, ou encore à l'entrée du stade de Beaublanc, cette innovation permettrait de réduire la consommation d'énergie d'environ 60% selon les premières estimations. 

L'entreprise Colas de Condat-sur-Vienne a créé un revêtement de chaussées intégrant 30% de porcelaine, pour rendre les routes plus lumineuses. - Maxppp
L'entreprise Colas de Condat-sur-Vienne a créé un revêtement de chaussées intégrant 30% de porcelaine, pour rendre les routes plus lumineuses. © Maxppp - Franck Lagier

Seul bémol : il est impossible de produire ce revêtement en grande quantité explique Franck Joigny qui gère la plateforme de l'entreprise de travaux public Colas, à Condat sur Vienne, où ce procédé a été mis au point. "C'est un marché de niche car on récupère le rebut des usines de fabrication de porcelaine, soit 200 à 300 tonnes par an. Ça permet de faire _seulement 4 à 5 kilomètres de chaussées par an._"

D'autres pistes vont être explorées

Limoges Métropole adapte le choix de ses revêtements en fonction des besoins dans chaque secteur.  La communauté urbaine veut aussi continuer à miser sur l'innovation pour faire des économies d'énergie. D'autres expérimentations sont ainsi prévues l'an prochain. Le projet Luciole, avec un éclairage qui augmentera uniquement lors du passage de piétons, vélo ou voitures et suivra leur cheminement, avant de baisser à nouveau. Il devrait être testé dès la fin du premier semestre 2020, rue Nicolas Apert, en zone nord de Limoges.

 Quant au projet Lumi'nov, il vise à adapter l'intensité de l'éclairage en fonction des autres sources de lumière autour. Les tests pourraient démarrer vers la fin de l'année 2020, le temps de finaliser le développement du dispositif. Ces expérimentations vont durer 3 ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu