Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Transports

De nouvelles mesures de sécurité dans les transports en commun annoncées par Valérie Pécresse

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Renforcer le nombre d'agents de sécurité, mieux pénaliser les fraudeurs récidivistes, développer de manière systématique les caméras de vidéo protection... Ce sont les mesures annoncées par la présidente du réseau Ile-de-France Mobilité.

Valérie Pécresse veut renforcer la présence canine auprès des agents de sécurité
Valérie Pécresse veut renforcer la présence canine auprès des agents de sécurité © Maxppp - Vincent Isore

Île-de-France, France

La sécurité dans les transports est un sujet qui tient à cœur à Valérie Pécresse. Il faut dire que le sentiment d'insécurité est en hausse dans la région : près de 41% des personnes interrogées disent avoir peur dans les métros, rer ou transilien, selon l'Institut Paris Région. 

La présidente de région annonce le recrutement de 250 agents de sécurité, l'an prochain, pour renforcer les services de police des transports, en Ile-de-France. Ils viendront s'ajouter aux 800 agents arrivés en renforts depuis son arrivée en 2015. 

L'État a retiré 350 policiers du réseau de transports en commun"

En revanche, Valérie Pécresse n'admet pas qu'en parallèle, des effectifs de la police nationale lui soient retirés.  Elle déplore la suppression de 350 policiers qui patrouillaient sur le réseau francilien. Des officiers de la police nationale dotés de pouvoirs que n'ont pas les agents de sécurité de la RATP ou de la SNCF, tel que l'accès au fichier des cartes d'identité et au fichier des personnes recherchées.

La présidente d'Ile-de-France Mobilité demande non seulement le retour de ces policiers mais aussi l'accès aux autres agents de sécurité à une plateforme des identités, "qui était prévu dans la loi Savary de 2016 mais qui n'a toujours pas été mis en place" explique-t-elle.

Un amendement interdisant l'accès des pickpockets et des harceleurs au réseau de transports en commun a été voté, dans le cadre de loi LOM (Loi orientation Mobilité). Valérie Pécresse demande aux juges de l'appliquer. Une mesure très utile, dit-elle, pour les agents de la sécurité : "Elle leur permettra de sortir les personnes interdites du réseau dès qu'elles les apercevront sans attendre qu'elles commettent un nouvel acte de violence".

En savoir plus sur le détail des mesures annoncées par la région Ile-de-France

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu