Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : l'association UFC-Que Choisir réagit au retour des transports en commun en Ile-de-France

-
Par , France Bleu Paris

Le déconfinement signifie la relance des transports en commun. En Ile-de-France, les transports vont à nouveau être bondés et cela va poser des problèmes. L'association UFC-Que Choisir fait une série de demandes pour que les usagers puissent utiliser les transports en toute sécurité.

Logo de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir
Logo de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir © Maxppp - Sebastien JARRY

Après le 11 mai 2020, date annoncée du déconfinement, les Franciliens vont pouvoir à nouveau se déplacer. Dans un premier temps, tout ne redeviendra pas comme avant. Avec la mise en service d'un nombre de rames moins important que d'habitude, le risque, c'est d'avoir des transports complètement saturés. 

Difficile dans ces conditions de respecter les distances entre personnes sans oublier le problème des masques qui pourraient devenir obligatoires dans les transports sous peine d'amendes.

L'association de consommateurs UFC-Que Choisir Ile-de-France estime que les associations de consommateurs et d’usagers doivent être associées à la réflexion concernant l’après 10 mai 2020. Elle a décidé de réagir et elle fait plusieurs demandes qu'elle a listées dans un communiqué. 

Un masque oui, mais pas seulement

L'association de consommateurs souhaite que "tous les usagers des transports aient accès, dans la durée, à des masques présentant un minimum de protection (vente à prix coûtant ou distribution gratuite)". 

Elle constate que, face à la pénurie, les usagers ont recours au "système D" et qu'il n'y a pas d'informations précises sur l’efficacité de ces masques alternatifs. Cette situation amène l’UFC Que Choisir Ile-de-France à émettre des réserves "sur une protection des voyageurs franciliens qui reposerait presque exclusivement sur les masques".

Pas de contraventions tout de suite pour ceux qui n'auraient pas un masque

L'association de consommateurs demande que "si des équipes de filtrage sont mises en place aux entrées, l’objectif prioritaire ne soit pas de distribuer des PV, sauf pour ceux qui seraient vraiment récalcitrants, mais d’abord, et en particulier au début, aider les usagers à se procurer des masques" en leur indiquant par exemple un point d’approvisionnement à proximité. 

Elle souligne aussi qu'il faudra organiser le ramassage des mouchoirs et des masques qui vont être jetés n'importe où et elle demande un renforcement général de l’hygiène. 

Une réquisition des espaces publicitaires 

L’UFC Que Choisir Ile-de-France propose enfin "la réquisition des espaces publicitaires du transport pour informer les usagers sur tout ce qui concerne les gestes barrières, les masques et les règles d’hygiène en général". 

En contrepartie, ajoute-t-elle, "les sociétés gestionnaires de ces espaces seront autorisées à distribuer gratuitement des masques publicitaires aux usagers, dès l’instant que les images ou textes ne nuisent pas aux propriétés du masque". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess