Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : les transports franciliens sont-ils prêts avant le retour massif des voyageurs prévu en juin ?

Par

Invitée de France Bleu Paris, ce mardi 26 mai, Sylvie Charles, la directrice de SNCF Transilien, se félicite d'un déconfinement réussi dans les transports publics, avec des voyageurs qui "jouent le jeu". À la RATP, les syndicats se disent inquiets.

Si les voyageurs "jouent le jeu" des mesures barrières selon la direction de SNCF Transilien, à la RATP les syndicats sont inquiets avant le retour massif des Franciliens prévu en juin. Si les voyageurs "jouent le jeu" des mesures barrières selon la direction de SNCF Transilien, à la RATP les syndicats sont inquiets avant le retour massif des Franciliens prévu en juin.
Si les voyageurs "jouent le jeu" des mesures barrières selon la direction de SNCF Transilien, à la RATP les syndicats sont inquiets avant le retour massif des Franciliens prévu en juin. © Maxppp - Olivier Corsan

L'objectif de 100% des trains de proximité, fixé par le Premier ministre Édouard Philippe, devrait bientôt être atteint en Île-de-France. "Pour début juin", selon Sylvie Charles, la directrice de SNCF Transilien, invitée de France Bleu Paris ce mardi 26 mai.

Publicité
Logo France Bleu

Depuis ce lundi, le trafic est à huit trains sur dix en heure de pointe sur le réseau Transilien. Le 11 mai c'était six trains sur dix, contre 25% du trafic pendant le confinement. "Remettre en route un système ferroviaire, qui est assez industrialisé, représente un gros travail pour les cheminots", pointe la directrice, alors que 500 à 600 salariés sont toujours absents pour garde d'enfants.

Les trains reprennent tôt le matin, mais s'arrêtent à 22h00 

Les horaires des trains sont restreints depuis le confinement. "Nous avons depuis ce lundi une offre tôt le matin, souligne Sylvie Charles, ce qui n'était pas le cas avant parce que la RATP n'ouvrait le métro et le tunnel entre la gare du Nord et Châtelet qu'à 6h00 du matin, ce qui bloquait nos premiers trains.

loading

Par contre, le soir, Transilien arrête toujours ses services vers 22h00. "C'est dû aux chantiers de maintenance sur les rails qui ont pris du retard pendant le confinement.

Des bus de substitution sont mis en place, moins adaptés pour transporter les voyageurs franciliens dans le respect des mesures barrières. "Si certains bus sont bondés, ce sont des exceptions", assure la directrice de Transilien

"Les voyageurs jouent le jeu"

Si le déconfinement s'est fait "sous de fortes contraintes, ça s'est bien passé" se félicite-t-elle. "Les voyageurs jouent le jeu depuis le début, on n'a pas constaté de relâchement sur les mesures barrières, sauf quelques incidents le week-end.

Sylvie Charles pointe quand-même un point à améliorer : "Il faudrait mieux se répartir sur les quais et dans les voitures pour vraiment respecter la distanciation".

À la RATP, les syndicats inquiets

Ce n'est pas le même ton du côté des salariés de la RATP. Selon Damien Vitry, délégué Sud RATP et conducteur sur la ligne 9 du métro parisien, les premières semaines du déconfinement ne sont "pas du tout concluantes. Globalement le port du masque est respecté par les voyageurs, mais la distanciation physique est impossible. On s'entasse sur les quais et dans les rames aux heures de pointe."

Il dit craindre le retour du monde sur le réseau parisien, la semaine prochaine. "Déjà en temps normal il y a des tensions entre les voyageurs. Avec cette peur du virus ça se complique."

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu