Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : quel plan de reprise des transports à partir du 11 mai dans l'agglomération grenobloise ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Isère

90% de l'offre de transports en commun dans l'agglomération grenobloise sera rétablie à partir du 11 mai. Fin de la gratuité, distanciation sociale, incitation aux entreprises à lisser les horaires de travail et priorité à l'usage du vélo. Découvrez les grands axes du plan de reprise des transports.

Un tramway grenoblois (Photo d'illustration)
Un tramway grenoblois (Photo d'illustration) © Radio France - Laurent Gallien

Le Syndicat Mixte des Mobilités de l‘Aire Grenobloise (SMMAG) a précisé ce samedi 9 mai son plan de reprise du trafic qui sera opérationnel à partir du lundi 11 mai. 

Reprise de 90% du réseau 

Dès lundi, 90% en moyenne du réseau de transports en commun de l'agglomération de Grenoble sera remis en service. L’ensemble des lignes de transports scolaires reprendront au fur et à mesure en fonction de la réouverture des établissements. Le port du masque sera obligatoire à partir de 6 ans dans tous les transports en commun. 

Les fréquences de passage reprendront normalement (entre 4 et 5 minutes d'attente pour les trams et entre 7 et 9 minutes sur les lignes de bus. En soirée, en revanche, l'offre sera limitée. A partir de minuit, plus aucun tram ne circulera.

Fin de la gratuité et "ticket SMS"

La gratuité des transports, en place depuis le début de la crise sanitaire, prend fin le 11 mai. Afin de garantir le respect des règles sanitaires, "la vente de tickets à bord des transports ne reprendra pas avant longtemps", prévient le SMMAG. A la place, un système de "tickets SMS" est mis en service. Pour l'utiliser, il faut envoyer un SMS au numéro : 93 123, en écrivant "1 G" pour circuler dans le réseau TouGo ou "1 H" pour le réseau Tag. Le prix du ticket est de 1,60 euro sur le réseau Tag et de 1 euro sur le réseau TouGo. 

La gratuité des transports en commun est en revanche maintenue pour les abonnés à la tarification solidaire. Ils ont jusqu'au 12 juillet pour réactiver leur abonnement.

Eviter les heures de pointe

Cette reprise ne doit cependant pas s'accompagner d'une trop grande fréquentation des transports en commun, afin d'éviter la propagation du coronavirus. Pour s'en assurer, le SMMAG a demandé aux entreprises du territoire de poursuivre le télétravail autant que possible et au moins jusqu'au 2 juin. "Tous les employeurs de plus de 1.000 salariés sur l'agglomération grenobloise ont répondu présent pour organiser cette stratégie de déconfinement des mobilités", se félicite Yann Mongaburu, le président du SMMAG. Pour les entreprises dont la présence physique est requise sur le lieu de travail, le syndicat mixte des mobilités appelle à lisser les horaires d'arrivée et de départ des employés. 

"_Nous recommandons aux usagers d’éviter les heures de pointe dans les transports en commun, entre 7h et 8h30 et de 17h à 19h_, pour permettre une sécurité sanitaire renforcée sur le bassin", insiste Yann Mongaburu.

Par ailleurs, l'application Mobilités M permettra de calculer l'affluence dans les transports selon les heures de la journée pour aider les usagers à choisir à quel moment il est préférable d'utiliser les transports en commun.

Confinement face au coronavirus, rue déserte à Grenoble le lundi 6 avril
Confinement face au coronavirus, rue déserte à Grenoble le lundi 6 avril © Radio France - Antonin Kermen

Mesures sanitaires renforcées

Des mesures de distanciations sociales seront mises en place dans tous les bus, trams, zones d'attente, agences et bâtiments accueillant les usagers. 

  • Port du masque obligatoire pour les usagers et le personnel.
  • Un siège sur deux neutralisé (condamnation matérialisée avec un ruban de signalisation).
  • Marquage au sol matérialisant une distance d'un mètre. 
  • Présence de bouteilles de gel hydroalcoolique.
  • Les bus, trams et agences seront désinfectés quotidiennement.
  • Le nombre de personnes autorisées dans les trams et les bus sera affiché sur les portes. 
  • 160 agents seront sur le terrain pour garantir le respect des règles et informer les passagers, dont 60 à 80 agents supplémentaires (des "gilets bleus") recrutés spécialement pour la durée du déconfinement. 

Les forces de police et gendarmerie seront aussi mobilisées pour faire respecter les règles sanitaires dans les transports et dans les zones d'attente.

Des parkings gratuits

Le stationnement redevient payant à Grenoble et dans la métropole à partir du 11 mai mais les parkings-relais Paul-Mistral et Presqu'île à l'entrée de ville seront gratuits pour les automobilistes jusqu'au 24 juillet, date de la fin de l'état d'urgence sanitaire. Une mesure pour éviter d'engorger le centre-ville avec les voitures et pour rassurer les cyclistes. Car l'objectif de ce déconfinement est également d'attirer 100.000 nouveaux usagers du vélo. "Nous allons devoir apprendre à vivre durablement avec le virus tant que nous n'avons pas de vaccin et la bicyclette est un outil qui peut nous aider à vivre en sécurité et en liberté de déplacement dans le déconfinement progressif des mois à vivre", selon le président du SMMAG. Pour cela, 500 nouvelles places de parking vélo en consigne vont être ouvertes à partir du mercredi 13 mai dans cinq parkings en ouvrage métropolitain (à la tarification habituelle). 500 arceaux à vélos supplémentaires ont par ailleurs été installés dans l'espace public.

18km de pistes cyclables supplémentaires

Afin d'éviter d'encombrer les transports en commun et permettre le respect des distanciations sociales, le SMMAG souhaite fortement développer l'usage du vélo. Pour cela, 18 kilomètres de pistes cyclables temporaires sont en train d'être créées. La "Tempo vélo B" sur les quais de l'Isère et la C4 sur l'avenue Jean-Perrot à Grenoble ont déjà été réalisées. La piste "Tempo vélo A" sur l'avenue Marcellin Berthelot ouvrira quant à elle la semaine prochaine. D'autres pistes cyclables devraient prochainement voir le jour dans d'autres communes de l'agglomération. "Ces voies sécurisées suivront le même trajet de certaines lignes de bus et de tram", précise Yann Mongaburu. Ces pistes seront matérialisées par des marquages au sol ou des plots.

Un bilan sera effectué en septembre prochain et certaines pistes transitoires pourraient être pérennisées. Certaines rues seront fermées à la circulation automobile pour être réservées aux cyclistes et des places de stationnement seront supprimées. 

La place du vélo est renforcée dans le plan de reprise des transports en commun.
La place du vélo est renforcée dans le plan de reprise des transports en commun. © Radio France - Louise Buyens

Réparations gratuites de vélos

Huit tutoriels gratuits sur l’entretien et la réparation du vélo seront mis en ligne sur le site internet et sur la page Facebook de Métro vélo dès la semaine du 4 mai pour inciter ceux qui ne faisaient plus de vélo à s’y remettre. "Les tutos sont réalisés par un professionnel du vélo qui expliquera notamment comment régler une selle, réparer des freins ou gonfler des pneus par exemple", détaille Yann Mongaburu. 

A partir du 11 mai, le SMMAG proposera également des cours de remise en selle en présentiel (une heure par semaine) pour revoir les règles de sécurité du vélo. Des vélocistes du secteur répareront gratuitement les bicyclettes grâce à une aide gouvernementale de 20 millions d’euros. La liste des vélocistes participants dans l'agglomération grenobloise sera mise en ligne la semaine du 4 mai sur le site Métromobilités.

Le service de Métro vélo étendu et digitalisé 

Le service de MétroVélo reprend son service de location de vélo à partir du 18 mai. En plus des agences existantes à Grenoble et Saint-Martin-d'Hères, des agences éphémères vont se déployer dans une quarantaine de communes du Grésivaudan et de la métropole de Grenoble pour permettre à un maximum d'usagers d'accéder au vélo. Par ailleurs, à partir du 20 mai il sera possible de prendre un abonnement et de réserver un vélo entièrement sur internet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu